Normandie

Maritime

Brexit : les ports normands parés pour le transport et la logistique

Par Isabelle Evrard, le 13 janvier 2021

Face aux nouvelles obligations imposées par le Brexit, les ports normands ont réalisé plus de 8 millions d’euros de travaux pour gérer les flux de passagers et de marchandises entre les deux pays.

Des travaux ont été réalisés dans le port de Dieppe pour améliorer les flux de passagers et de marchandises entre la France et la Grande-Bretagne.
Des travaux ont été réalisés dans le port de Dieppe pour améliorer les flux de passagers et de marchandises entre la France et la Grande-Bretagne. — Photo : © Stéphane Leroy

Chaque année, ce sont plus de 1,7 million de passagers, 500 000 véhicules légers et 158 000 poids lourds qui transitent entre la Grande-Bretagne et la France via les terminaux transmanche de Ports de Normandie (Caen-Ouistreham, Cherbourg et Dieppe). Les trois ports s’étaient organisés très en amont afin que le trafic se déroule dans les meilleures conditions. Plus de 8 millions d’euros ont été investis pour aménager les infrastructures et fluidifier la logistique.

Pour gérer ces flux, Ports de Normandie (6 000 emplois directs et indirects) et ses concessionnaires (la CCI de Caen Normandie sur Ouistreham, la SAS Port de Cherbourg et la Régie d’exploitation du Port de Dieppe), ont réalisé une série de travaux visant, pour l’essentiel, à accueillir les Services d’inspection vétérinaire et phytosanitaire (SIVEP), installer des aubettes pour le contrôle douanier, des nouveaux parkings, des bâtiments modulaires dédiés au contrôle des animaux domestiques… « Ces installations sont évolutives, et pourront être adaptées en fonction des résultats de l’utilisation des premières semaines », confirme la direction des Ports de Normandie. Par ailleurs, la Douane a développé le système Si Brexit, qui permet de suivre en temps réel le statut douanier des remorques. En complément de tous ces travaux, Ports de Normandie a réalisé - en coordination avec les Douanes, ses concessionnaires, les compagnies (DFDS et Brittany Ferries) - différentes opérations de sensibilisation des acteurs de la chaîne logistique afin qu’ils se préparent au mieux aux nouveaux contrôles douaniers : réunions de sensibilisation, visites sur site, fiches pratiques…

Plateforme d’échanges sécurisés avec Soget

Du côté de la Seine-Maritime et des ports du Havre et de Rouen, Soget, spécialiste des systèmes d’information portuaires (Port Community system), a lancé une solution pilote baptisée « EasyBrexit » destinée à gommer la frontière logistique entre les rives de la Manche, via une nouvelle plateforme neutre et communautaire d’échanges sécurisés d’informations. « Le partage des informations liées aux marchandises dans EasyBrexit permet de franchir sans contrôle physique systématique les postes frontières portuaires », assure Olivier-Jean Degauchy, directeur de Soget Innovation.

Des travaux ont été réalisés dans le port de Dieppe pour améliorer les flux de passagers et de marchandises entre la France et la Grande-Bretagne.
Des travaux ont été réalisés dans le port de Dieppe pour améliorer les flux de passagers et de marchandises entre la France et la Grande-Bretagne. — Photo : © Stéphane Leroy

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail