Industrie

AVN : Le jean's Normand a fait appel au crowdfuding

Par Guillaume Ducable, le 05 janvier 2015

Pour lancer sa première collection de jeans 100% français, la société AVN (Ateliers de la Venise Normande) a fait appel au financement participatif. Les explications d'Arthur Cochin.
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Le projet initial a été conçu en 2013 par un étudiant de l'EM Normandie, Olivier Lebas de retour d'un séjour aux États-Unis où il avait découvert un jean's Français... Fabriqué au Bangladesh ! Il a alors imaginé d'en concevoir un entièrement produit en France. Quentin Petit, également étudiant à l'EM Normandie et moi-même (Arthur Cochin, graphiste) nous sommes alors greffés sur le projet ».

« Se lancer sans engager trop de frais »

« Rapidement s'est posée la question du financement nécessaire pour démarrer ce projet. Nous ne voulions pas passer par les banques car étant donné l'état d'avancement du projet il nous paraissait difficile de les convaincre de nous accompagner. L'idée de faire appel au financement participatif nous est alors apparue comme le meilleur moyen de nous lancer sans engager trop de frais ».

Une plate-forme Française

« Sans compter que c'était également un bon moyen de nous faire connaître. C'est aussi pour cela que nous avons fait le choix d'une plateforme française (KissKissBankBank). La campagne de souscription a démarré le 19 octobre 2014 avec pour objectif annoncé de récolter 8.000 euros qui permettaient de couvrir à la fois le lancement de l'entreprise et les coûts de fabrication des 100 premiers exemplaires livrés avant Noël. L'objectif a été atteint en à peine 48 h ! L'engouement a été au-delà de nos attentes et surtout très au-delà de notre cercle de relations puisque nous avons enregistré des achats de personnes que nous ne connaissions pas. Le 7 décembre dernier, nous avions dépassé les 25.000 euros de souscription. Ce qui nous permet désormais d'imaginer de développer d'autres collections ainsi que le lancement dans le courant du premier trimestre d'une boutique en ligne. Notre souhait est d'étoffer la gamme avec de nouveaux produits, pourquoi pas des chemises, mais tout en restant cohérent avec le projet de départ ».

Des jeans assemblés chez Kiplay dans l'Orne

« Au niveau du process industriel, nous avons fait appel à des entreprises normandes pour assurer la fabrication de nos produits. Nous achetons en Italie une toile Selvedge brute, non délavée. La coupe et l'assemblage sont sous-traités à la société Kiplay installée près de Flers (61). Une entreprise qui a longtemps produit des jeans avant d'arrêter sa production en 1999. Les éléments en cuir proviennent, quant à eux, de deux sociétés : Maroquinerie de Conches et Cuir du Vaudreuil. Les patchs en cuir des 100 premiers exemplaires financés grâce au financement participatif sont numérotés ». « Depuis la mi-décembre, les commandes se concrétisent. Les livraisons des prochains exemplaires démarrent en janvier ».

Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture