Normandie

Technologies

Au Havre, Drone XTR fait la chasse aux drones malveillants

Par Isabelle Evrard, le 14 juin 2021

Après l’installation d’un prototype dans une centrale nucléaire en 2015 et une levée de fonds fin 2018, la start-up havraise Drone XTR se lance dans la phase de l’industrialisation de son système de détection de tous types de drones.  

système de détection de drones malveillants Drone XTR Le Havre
système de détection de drones malveillants Drone XTR Le Havre — Photo : DR

En Normandie, la plupart des entreprises de la filière travaillent sur des drones ayant majoritairement une fonction utile, comme la surveillance de chantiers ou la prise de vue à des fins touristiques. Plus rares sont celles qui se sont spécialisées dans la lutte contre les drones "malveillants". Les sites sensibles (centrales nucléaires, sites pétrochimiques) font de plus en plus l’objet de survols illégaux. Ce qui pose un réel problème en matière de sécurité. Contacté par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) suite au vol d’un drone observé au-dessus d’une centrale nucléaire, Jean-François Adam, expert en modélisme et fondateur de Drone XTR au Havre en 2011, installe un premier prototype de système de détection de drones dans une centrale nucléaire en 2015. Après le dépôt du brevet en 2016, il reçoit la validation de la Direction générale de l’armement (DGA) avec une mention de diffusion restreinte " secret-défense ".

Une vingtaine d'installations d'ici la fin de l'année

La start-up havraise Drone XTR a lancé la phase d’industrialisation de son système en 2019 et a reçu ses premières commandes en 2020. Pour fabriquer son système de détection, Drone XTR s’est appuyé sur un partenaire industriel normand, l’entreprise Arelis, fabricant de solutions électroniques complexes à Saint-Aubin-les-Elbeuf. En plus de la détection, Drone XTR donne à l’entreprise des informations de vol sur les opérations de drones qui sont réalisées sur son site et aux alentours, à la manière d’une tour de contrôle, grâce à une portée de 10 km environ. " Nous nous adressons à des personnes qui sont expertes dans leur domaine mais ne connaissent pas forcément les drones. Nous les formons au drone pour leur permettre de mieux appréhender la lutte anti-drone et d’acquérir le langage précis pour retranscrire correctement l’information au poste de garde en cas d’intrusion ", explique Jean-François Adam, fondateur et dirigeant de Drone XTR. Plébiscitée par les sites Seveso (le territoire normand compte à lui seul une centaine de sites Seveso), l’entreprise havraise affiche des prévisions optimistes pour 2021 et ambitionne une vingtaine d’installations d’ici la fin de l’année.

système de détection de drones malveillants Drone XTR Le Havre
système de détection de drones malveillants Drone XTR Le Havre — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail