Rouen

Événement

Armada 2019 : les entreprises normandes sur le pont

Par Sébastien Colle, le 05 juin 2019

Faire de l’Armada un tremplin business et de valorisation de la région, c’est l’ambition de Jean-Louis Louvel, président de Rouen Normandy Invest (RNI) et entrepreneur à succès à la tête de Palettes Gestion Services (PGS). Pour y parvenir, il a mis en place, avec l’agence de développement de la métropole rouennaise, l’Armada business club, lieu d’échanges et de rencontres privilégiés, dédié au monde économique.

Rouen accueille la 7e édition de L'Armada du 6 au 16 juin 2019.
Rouen accueille la septième édition de L'Armada du 6 au 16 juin. — Photo : S.C

Des centaines de milliers de personnes qui se bousculent sur les quais rouennais pour admirer les grands voiliers venus du monde entier parader. Du 6 au 16 juin, la septième édition de L’Armada va focaliser l’attention du monde entier sur la capitale normande.

Numérique, mobilité du futur, logistique, automobile, portuaire, aéronautique et spatial… pour les entreprises régionales, cet événement grand public constitue une belle occasion de mettre en avant leurs savoir-faire. Mais aussi de profiter du rassemblement de voiliers pour faire du business autrement. Lancée en 1989 par Patrick Herr, L’Armada fête ses trente ans pour cette 7e édition sur les quais de Rouen, avec, pour la première fois, une initiative dédiée au monde économique et qui veut rendre accessible, aux PME et artisans, la possibilité de faire du business lors de l’événement.

600 décideurs mobilisés

« L’Armada est une opportunité de développement unique », assure ainsi Jean-Louis Louvel, président de Rouen Normandy Invest (RNI), l’agence de développement économique de la métropole rouennaise. Son appel à la mobilisation n’est pas resté sans écho puisque, le 23 avril, près de 600 décideurs se pressaient à la troisième soirée organisée par RNI, dédiée à la dimension économique de la manifestation. La soirée avait alors permis de découvrir l’offre proposée au monde économique.

Les entreprises peuvent ainsi bénéficier de lieux d’échanges privilégiés comme l’Armada business club, au hangar 106 sur les quais rive gauche à Rouen, des business tours sur-mesure (visite de sites d’entreprises), ou encore l’Armada des chefs, une offre gastronomique proposée chaque jour de l’événement par un chef étoilé.

Une recette déjà mise en place sur le Transat Jacques-Vabre, souligne Eric Bidault, directeur associé développement de l’Agence havraise DBcom, en charge de la commercialisation de L’Armada business club et du restaurant des chefs. « Créer un lieu où se croisent les décideurs est un modèle à succès éprouvé depuis huit ans sur la Transat et qui permet de s’ouvrir au-delà de nos propres connaissances. »

Enfin, le Business club Armada propose aussi le studio Paris-Normandie TV destiné à mettre en avant les acteurs économiques du territoire, et dont Le Journal des Entreprises est partenaire.

Jean-Louis Louvel, président de Rouen Normandy Invest.
Jean-Louis Louvel, président de Rouen Normandy Invest. - Photo : RNI

Les PME hissent la voile

Donner la possibilité aux PME et artisans de faire du business sur L’Armada, c’est tout l’enjeu de L’Armada business club porté par son président : « On est mieux à terre que sur un bateau pour se créer du réseau, et L’Armada business club propose des tarifs attractifs », assure Jean-Louis Louvel.

De fait, alors que les tarifs de location sur bateaux et voiliers s’envolent, L’Armada business club propose des prestations comprises entre 1 500 € et 6 000 €, permettant d’assister à des conférences, à des soirées thématiques, d’inviter clients et prospects sur le site au sein de salons dédiés aux rendez-vous d’affaires, ou encore de profiter de l’espace médias pour réaliser annonces et interviews.

Les dirigeants d'entreprise sur le pont

Les têtes d’affiche ne seront pas que sur l’eau. Car nombreux sont les dirigeants des belles entreprises familiales ou des grands groupes normands à s’être associés à cette « Armada économique ». À l’image du discret Jean-Claude Forestier, directeur général du groupe Le Petit Forestier (55 000 véhicules en circulation, présent dans 21 pays, 4 300 salariés, 716 M€ de chiffre d’affaires), qui a tenu à participer à l’événement : « Pour moi, c’est un moment incontournable. Nous sommes fournisseur officiel de L’Armada depuis ses débuts, avec des services dédiés. C’est une très belle vitrine. »

« L’Armada véhicule du rêve, une communication d’émotion positive pour l’économie du territoire. »

Une vision partagée par Monique Thibault, associée au bureau rouennais de Mazars (berceau de l’entreprise créée en 1940 et qui compte aujourd’hui 23 000 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires de 1,6 Md €), spécialiste de l’audit du conseil et de l’expertise comptable (40 implantations dans l’Hexagone), qui insiste sur le potentiel de visibilité pour les entreprises : « L’Armada peut nous permettre de montrer le potentiel économique de la région. Pour Mazars, c’est l’occasion de démontrer notre savoir-faire en matière d’accompagnement des entreprises ».

Au-delà du savoir-faire de l’entreprise, Monique Thibault souhaite aussi se servir de l’événement pour valoriser le territoire : « Nous souhaitons que nos 120 collaborateurs rouennais deviennent des ambassadeurs du territoire et nous organisons des visites découvertes pour notre direction autour des thèmes de la voiture autonome, la visite du site Alpine à Dieppe, ou encore celle du salon In Normandy (2e édition du salon normand de l’innovation et du numérique, NDLR) ».

Séduire les décideurs extérieurs

De son côté, Jean-Paul Rivière, président de la holding Altitude (900 collaborateurs, 300 M€ de CA), à l’origine du lancement fin 2016 de Linkt, nouvel opérateur télécoms national BtoB et opérateur officiel de L’Armada, a décidé de multiplier sa participation à l’événement pour bénéficier au maximum de son potentiel d’attraction : « Nous avons toujours eu un bateau lors de L’Armada, mais cette fois nous en avons trois ! Qu’est-ce qui fait venir un investisseur à Rouen ? Il y a le potentiel humain, les locaux disponibles, les formations, les accès à l’agglomération… Mais il faut aussi qu’il trouve un plus, une part de rêve. Nous n’avons pas l’attractivité du sport ici, mais nous avons L’Armada. Avec cet événement, on est champion du monde ! C’est un véhicule d’enthousiasme et d’émotion, c’est notre part de rêve et de séduction. »

Directrice de Transdev Rouen, Peggy Louppe entend bien profiter de cet enthousiasme et mettre en avant son territoire en invitant le directeur général France de son groupe et plusieurs dizaines de partenaires et clients : « Afin de valoriser notre action menée avec la Métropole Rouen Normandie et sa stratégie de mobilité, autour de la nouvelle ligne T4 ou encore le véhicule autonome ».

Rouen accueille la 7e édition de L'Armada du 6 au 16 juin 2019.
Rouen accueille la septième édition de L'Armada du 6 au 16 juin. — Photo : S.C

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.