Normandie

Chimie

Arkema : Le centre R&D de Serquigny a investi dans une nouvelle ligne de production

Par Guillaume Ducable, le 29 septembre 2017

Plus important centre de R&D au monde du géant de la chimie Arkema, le Cerdato développe à Serquigny des polymères haute performance. Notamment grâce à l'utilisation du Rilsan, un produit breveté en 1947.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Usain Bolt, Cristiano Ronaldo ou encore Antoine Griezman ont beaucoup en commun... Et notamment leurs semelles de chaussures issues de la recherche menée au sein du Cerdato, le premier centre R & D d'Arkema dans le monde. Des produits qui allient résistance à froid et légèreté et qui sont réalisés en « Pebox » un matériau « maison » qui utilise jusqu'à 70 % en Rilsan, la véritable marque de fabrique du site.

Le Rilsan, la marque de fabrique de Serquigny

Synthétisé pour la première fois en 1942 et breveté cinq ans plus tard, le polyamide 11 a donné naissance au Rilsan. Un produit dont le nom évoque autant la rivière La Risle toute proche que l'huile de ricin qui est à la base de sa conception. Largement utilisé dans le domaine du textile dès les années 1950, le Rilsan reste à ce jour une spécificité du site de Serquigny qui accueille depuis 1979 le Cerdato, figure de proue de la recherche au sein du groupe Arkema.

Réalisations de prototypes et premières séries

En 2017, le groupe aura injecté plus de deux millions d'euros pour moderniser les installations du Cerdato qui jouxtent le site de production de Serquigny. Un investissement dans des machines de transformation qui sont « les répliques de celles qu'utilisent nos clients, afin de pouvoir réaliser des prototypes et des premières séries », explique le directeur du site Fabien Debaud. L'investissement comprend la mise en place d'une nouvelle ligne de pultrusion qui permet de fabriquer des plaques de matériaux composites : « Nous développons notamment des résines qui reprennent le cahier des charges d'industriels de l'automobile », explique le directeur du Cerdato. Arkema compte d'ailleurs parmi ses clients des groupes comme PSA, Volvo ou encore Toyota.

Un matériau idéal pour les prototypes en impression 3D

Mais les applications dépassent largement le seul secteur de l'automobile : « Nous sommes présents dans l'exploitation pétrolière, les équipements sportifs, le textile ou encore le secteur médical », rappelle Fabien Debaud. Pour certains de ses autres clients, dont le groupe Technip présent en Normandie à travers Flexifrance, Arkema a investi dans un équipement d'extrusion multicouches qui permet la mise au point de tubes hautes performances pour le transport de carburant ou d'eau potable. Et pour l'avenir, le Rilsan est tout aussi prometteur. « Utilisé sous forme de poudres fines, il devient un matériau idéal pour la fabrication de pièces techniques de petites séries et de prototypes en impression 3D », vante Arkema.

Une vitrine de la R&D d'Arkema

Enfin, l'investissement global comprend l'édification d'un nouveau showroom, l'Atrium, « qui permet de présenter les applications sur lesquelles travaillent les chercheurs du groupe », explique le directeur du site Fabien Debaud. Des produits ensuite fabriqués sur les lignes de l'usine attenante au centre R & D, la plus importante usine de polyamide d'Arkema en France. Le site du Cerdato emploie 250 personnes dont 80 ingénieurs-docteurs. Il produit près de 40 brevets par an, soit 20 % des brevets déposés chaque année par Arkema.

Cerdato/arkema (Serquigny) Dir. : Fabien Debaud; Effectif : 250; CA Groupe : 8 milliards d'euros; www.arkema.com

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail