Seine-Maritime

Transport

Année record pour les ports de Rouen et du Havre

Par Robert Querret, le 28 janvier 2019

Les ports de Rouen, Le Havre et Paris rassemblés au sein du GIE Haropa ont enregistré un exercice 2018 record.

Les dirigeants des ports membres du GIE Haropa, Nicolas Occis (Gpm de Rouen), Régine Bréhier (Ports de Paris) et Hervé Martel (Gpm du Havre) lors de la présentation du bilan d’activités 2018 et des perspectives 2019.
Les dirigeants des ports membres du GIE Haropa, Nicolas Occis (Gpm de Rouen), Régine Bréhier (Ports de Paris) et Hervé Martel (Gpm du Havre) lors de la présentation du bilan d’activités 2018 et des perspectives 2019. — Photo : R.Q

Les ports de Rouen, Le Havre et Paris rassemblés au sein du GIE Haropa ont enregistré un exercice 2018 record. Le trafic maritime global affiche 94,74 MT (+ 2 %) avec 23,5 MT pour le Grand port maritime (GPM) de Rouen et 71 MT pour celui du Havre. Dans le même temps, 22,1 MT (+ 4,5 %) de fret (dont 118 099 conteneurs maritimes Evp) ont circulé par voie fluviale en Ile-de-France via les terminaux de Ports de Paris.

Cette croissance maritime a bénéficié de la bonne tenue des vracs solides, galvanisée par le rebond à 7,58 MT (+ 37 %) des exportations céréalières via Rouen. Le pré-acheminement terrestre de celles-ci a vu les modes massifiés (ferroviaire, fluvial et maritime) accroître significativement leur rôle. Avec 2,2 MT d’apports, leur part a frôlé les 30 % sur la campagne 2017-2018.

Une part de marché de 6,5 %

Essentiellement réalisé au Havre, le trafic conteneurisé est resté stable autour de 3 millions d’Evp (équivalent vingt pieds, unité de mesure de conteneur) pour 28,75 MT (- 1 %). Ces chiffres confèrent à l’ensemble Haropa une part de marché de 6,5 % sur la rangée des ports du Nord-Ouest de l’Europe. On retiendra surtout la belle progression du trafic hinterland à 2,1 millions d’Evp, et la part accrue du fluvial dans l’acheminement terrestre des boîtes (+ 5,7 %). En revanche, celle du ferroviaire a régressé de 8,6 % au Havre du fait des grèves en début d’année. Dans ce contexte, le Terminal Multimodal havrais a réalisé une belle performance en traitant 155 000 Evp (+ 7,7 %).

Enfin, les ports d’Haropa ont bénéficié d’une forte croissance de l’activité croisières maritimes avec 225 escales et 477 000 passagers au Havre, à Honfleur, et à Rouen.

Les dirigeants des ports membres du GIE Haropa, Nicolas Occis (Gpm de Rouen), Régine Bréhier (Ports de Paris) et Hervé Martel (Gpm du Havre) lors de la présentation du bilan d’activités 2018 et des perspectives 2019.
Les dirigeants des ports membres du GIE Haropa, Nicolas Occis (Gpm de Rouen), Régine Bréhier (Ports de Paris) et Hervé Martel (Gpm du Havre) lors de la présentation du bilan d’activités 2018 et des perspectives 2019. — Photo : R.Q

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture