Eure

Télécoms

Altitude Infrastructure renforce ses positions et ses réseaux

Par Dominique Dassonville, le 21 décembre 2018

L’opérateur télécoms Altitude Infrastructure poursuit sa fulgurante croissance. Implanté à Val-de-Reuil, dans l’Eure, il envisage de recruter jusqu’à une centaine de collaborateurs en 2019 et s’apprête à déménager dans un nouveau siège social.

Perspective du nouveau siège de l'opérateur télécoms Altitude Infrastructure à Val-de-Reuil, dans l'Eure.
L'opérateur télécoms Altitude Infrastructure construit un nouveau siège social de 4 000 m2 à Val-de-Reuil (Eure). L'entreprise doit y emménager d'ici un an. — Photo : Altitude Infrastructure

Nul n’est prophète en son pays : l’adage vaut aussi pour l’opérateur télécoms normand Altitude Infrastructure.Placée juste derrière Orange, sur le plan national, dans le secteur des réseaux d’initiative publique (RIP), l’entreprise ne cesse de s’étendre sur le territoire avec une majorité de contrats passés dans l’Est de la France, le Sud-Ouest et l’Occitanie. Même s’il n’a pas encore signé avec le département de l’Eure pour lequel il vient de répondre à un appel d’offres, le groupe y confirme son implantation à Val-de-Reuil, son fief historique. Dans un an, Altitude Infrastructure emménagera dans un bâtiment neuf de 4 000 mètres carrés, le double du siège actuel.

Fidèle à son territoire, Altitude Infrastructure l’est aussi envers ses clients, exclusivement des collectivités pour lesquelles l’entreprise déploie la fibre optique. Et c’est réciproque. Ce qui lui vaut sa deuxième position derrière Orange parmi les six opérateurs dit "de gros". Un succès discret qu’analyse le président d’Altitude Infrastructure, David El Fassy : « Nous avons toujours été présents auprès des collectivités qui étaient alors boudées par les autres opérateurs, en leur proposant des offres commerciales. Nous récoltons les fruits de vingt ans d’expérience et d’écoute auprès d’elles. »

Construire le réseau

L’enjeu est de taille pour les acteurs du secteur : substituer le traditionnel réseau cuivre à la fibre optique dans le cadre du Plan France très haut débit. « Il vise à ce que chaque foyer bénéficie d’un débit de 8 mégabits en 2020, toutes technologies confondues », décrit David El Fassy. Ce plan prévoit le très haut débit de 30 mégabits en 2022 et la fibre pour tous dès 2025. En 2018, seuls 10 % des foyers français - soit 3 millions - ont accès à la fibre optique. Techniquement, Altitude Infrastructure s’appuie, à près de 90 %, sur les réseaux existants pour l’installer. Malgré le vaste marché ouvert par le plan très haut débit, l'objectif de l'opérateur normand « n’est pas d’aller gagner de nouveaux contrats, explique le dirigeant. Nous sommes dans une phase de stabilisation. Nous continuons à construire notre réseau en honorant les appels d’offres que nous avons remportés, à l’exploiter, à le maintenir. »

Renforcer les effectifs

L’entreprise euroise poursuit aussi les recrutements pour accompagner son ascension. « Nous avons 370 collaborateurs (110 il y a encore deux ans, NDLR). 50 postes ont été ouverts en 2018 et entre 50 et 100 le seront l’année prochaine. » Tous les profils sont les bienvenus : gestionnaire, contrôleur de gestion, ingénieur, technicien télécoms, conducteur de travaux, cartographe, dessinateur… Et les potentiels salariés peuvent compter sur des formations internes. Dans la perspective d’accompagner ses enjeux de recrutements et de faire partager ses valeurs, Altitude Infrastructure mettra en place une marque employeur en 2019.

La croissance d’Altitude Infrastructure s’est naturellement accompagnée par celle du chiffre d’affaires passé de 25 millions d’euros en 2016, à 110 millions d’euros cette année « et plus de 200 en 2019 », annonce David El Fassy. La belle aventure se poursuit.

Perspective du nouveau siège de l'opérateur télécoms Altitude Infrastructure à Val-de-Reuil, dans l'Eure.
L'opérateur télécoms Altitude Infrastructure construit un nouveau siège social de 4 000 m2 à Val-de-Reuil (Eure). L'entreprise doit y emménager d'ici un an. — Photo : Altitude Infrastructure