Eure

Télécoms

Altitude Infra lève 267 millions d'euros pour les réseaux fibre de la Côte d'Or et des Landes

Par Sébastien Colle, le 09 février 2021

L'opérateur d'infrastructures télécoms indépendant Altitude Infra, basé à Val-de-Reuil (Eure), vient de lever près de 267 millions d'euros pour assurer le déploiement des réseaux fibre optique des territoires de la Côte d'Or et des Landes.

Altitude Infra compte recruter 200 nouveaux collaborateurs en 2021.
Altitude Infra compte recruter 200 nouveaux collaborateurs en 2021. — Photo : Altitude

Après avoir décroché les appels à manifestation d'engagement locaux des territoires de la Côte d'Or et des Landes, pour la construction, l’exploitation, la maintenance et la commercialisation de leurs réseaux fibre optique, Altitude Infra, basé à Val-de-Reuil dans l'Eure annonce le bouclage d’une levée de fonds de 266,8 millions d'euros afin d’assurer le financement privé de ces projets.

Un tour de table réalisé via Erato, holding financière et filiale à 100 % d’Altitude Infra THD, et soutenu par la Société Générale, Natixis, Banco Sabadell, NordLB, et les Caisses d’Épargne d’Aquitaine Poitou-Charentes, de Bourgogne Franche-Comté et Midi-Pyrénées. Coraï, le réseau AMEL en Côte d'Or concerne 57 000 foyers qui seront raccordés par Altitude Infra d’ici fin 2022. De son côté, le réseau AMEL Landais Pixl a pour ambition de couvrir 105 000 prises d’ici juin 2023.

Des capacités d’investissements renforcées

En 2020, Altitude Infra (588 salariés / 210 M€ de CA) a réalisé plusieurs opérations pour assurer son développement. Renforcer sa position revendiquée de premier opérateur de fibre optique indépendant en France, c’est l’objectif du groupe Altitude (5e opérateur de télécommunications français), via sa filiale Altitude Infrastructure, avec la levée de fonds de plus de 500 millions d’euros réalisée à l'automne 2020. " Pour réussir la digitalisation des entreprises françaises, il est essentiel de déployer rapidement un réseau de fibre optique adapté aux besoins des entreprises sur l’ensemble du territoire. Cette levée de fonds nous permet de mobiliser près de 3 milliards d’euros d’investissements sur trois années ", explique Dorothée Lebarbier, directrice générale du groupe Altitude (830 salariés / 250 M€ de CA). Altitude a également racheté les actifs de Kosc Telecom (ex-réseau de Completel), un opérateur de gros qui commercialise son infrastructure aux opérateurs télécoms à destination des entreprises, pour un montant de 14 millions d’euros.

200 recrutements en 2021

L’objectif pour Altitude Infra est de conforter ses parts de marché dans un contexte de consolidation sectorielle. " Ces investissements vont nous permettre de poursuivre notre stratégie de croissance afin de renforcer notre position de premier opérateur indépendant. Au-delà de la levée de fonds, l’enjeu pour Altitude Infrastructure et d’assurer son indépendance. Nous avons besoin de beaucoup de fonds propres dans le marché des DSP (délégation de service public, NDLR) ", assure David Elfassy, président d’Altitude Infra. À ce jour, l’opérateur est présent dans 25 départements, avec 18 réseaux d’initiative publique concernant 4 millions de prises, soit la couverture en fibre optique de 10 millions de Français à terme. Altitude Infra prévoit de recruter 200 nouveaux collaborateurs en 2021 afin d’assurer le déploiement de la fibre sur les territoires ou l’opérateur a remporté de nombreux appels d’offre, comme l’Yonne, la Manche, le Doubs et récemment le Jura.

Altitude Infra compte recruter 200 nouveaux collaborateurs en 2021.
Altitude Infra compte recruter 200 nouveaux collaborateurs en 2021. — Photo : Altitude

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail