Caen

Agroalimentaire

Agrial résiste mais modère ses investissements

Par Isabelle Evrard, le 31 mai 2021

Malgré la crise, le groupe agroalimentaire Agrial continue de se maintenir et n'enregistre qu'une légère baisse de son chiffre d'affaires de 2 %: la première diminution depuis vingt ans.

Le projet d'acquisition des Salaisons du Mâconnais marque une nouvelle étape dans le développement de la branche Viandes d'Agrial.
Le projet d'acquisition des Salaisons du Mâconnais marque une nouvelle étape dans le développement de la branche Viandes d'Agrial. — Photo : Philippe Hiest/Image et associé / Dijon

L'année 2020 n'aura pas ébranlé le groupe agroalimentaire normand Agrial. La coopérative de 21 200 salariés annonce un chiffre d'affaires de près de 6 milliards d'euros en 2020, soit une baisse de 2 % par rapport à 2019, notamment en raison de la fermeture prolongée du marché de la restauration hors foyer. C'est la première croissance négative de son histoire, à tempérer avec un excédent brut d'exploitation en progression de 3 %, à 232 millions d'euros. "Grâce à son modèle coopératif et sa situation assise sur un territoire fort dans le grand Ouest, le groupe a tenu et nos métiers ont été globalement préservés", rassure Arnaud Degoulet, président d'Agrial. Au total, ce sont 20 millions d'euros qui seront redistribués aux 12 000 agriculteurs-adhérents en 2021 au titre de l'exercice 2020. "Nous avons tout fait pour que la crise (du Covid) soit un non-événement pour nos adhérents."

La branche boissons reste stable

Pour se maintenir, le groupe, dont le siège est installé à Caen, a dû "modérer ses investissements" (le budget d'investissement 2020-2021 s'élève à 280 millions d'euros, soit une baisse de 60 millions d'euros, NDLR) et réduire de 40 millions ses charges fixes.

Si les différentes branches de la coopérative avancent relativement au même rythme, la branche Agricole et la branche Viande ont connu une légère augmentation de leur activité en 2020 (respectivement +3,5 % et +1,8 %), tandis que les légumes et fruits frais (-5 %) et le lait (-4 %) accusent une diminution. La branche Boissons, reste, quant à elle, stable. "En France, les marchés de la boisson ont été fortement impactés par la crise sanitaire. À l'international en revanche, les activités ont mieux résisté, à la fois au Royaume-Uni grâce aux performances solides d'Aston Manor (cidre) et aux États-Unis avec le développement de Manzana (liqueur)", explique Ludovic Spiers, directeur général du groupe Agrial.

Les Salaisons du Mâconnais dans le giron d'Agrial

Loin de le remettre en cause, la crise a conforté le projet stratégique Horizon 2025 d'Agrial engagé en 2017. Plusieurs axes ont bénéficié d'accélérations majeures en 2020, telles que la numériisation du groupe (lancement du nouveau portail MonAgrial pour les adhérents et nouveau site de e-commerce LaMaison.fr).

Par ailleurs, Agrial poursuit sa quête de développement de filières créatrices de valeur : dans la droite ligne des acquisitions des sociétés Brient en 2017, Tallec en 2018 ainsi que Sibert et La Bresse en 2019, le projet d'acquisition des Salaisons du Mâconnais marque une nouvelle étape dans le développement de la branche Viandes. L'entreprise située à Pierreclos, en Saône-et-Loire, est dotée d'une surface de production de 16 000 m2. Son site de transformation emploie près de 120 salariés. "Alors qu'Agrial est aujourd'hui exclusivement présente sur le marché de la charcuterie cuite, les Salaisons du Mâconnais vont nous permettre de mettre un pied dans le secteur de la charcuterie sèche et d'accélérer notre développement à l'export", confirme Stéphane Poyac, directeur général de la branche Viandes d'Agrial. L'acquisition des Salaisons du Mâconnais doit être finalisée au cours du deuxième trimestre 2021.

Le projet d'acquisition des Salaisons du Mâconnais marque une nouvelle étape dans le développement de la branche Viandes d'Agrial.
Le projet d'acquisition des Salaisons du Mâconnais marque une nouvelle étape dans le développement de la branche Viandes d'Agrial. — Photo : Philippe Hiest/Image et associé / Dijon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail