Manche

Agroalimentaire

Agrial renforce ses positions à l’export

Par Isabelle Evrard, le 27 mars 2019

Le groupe Agrial a investi 15 millions d’euros dans l’agrandissement de son usine Créaline de Lessay (Manche). Le spécialiste des purées et soupes fraîches triple ainsi sa capacité de production et renforce sa présence à l’international.

Fabrication de soupes et purées au sein de l'usine de Créaline du groupe coopératif d'Agrial dans la Manche
L'usine de soupes et purées à base de légumes et fruits frais Créaline (groupe Agrial) de Lessay, dans la Manche, souhaite développer sa gamme bio. — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Afin de poursuivre son développement et répondre à la demande croissante des consommateurs, l’usine Créaline de la coopérative normande Agrial, installée depuis 2010 à Lessay (Manche) pousse ses murs. En 2016, le groupe Agrial (6,6 milliards de CA, 22 000 salariés) dont le siège social est basé à Caen, décide d’entamer des travaux d’extension de son usine manchoise. Après presque trois ans de travaux et 15 millions d’euros d’investissement (dont 1,5 M€ apportés par les collectivités locales), l’usine dispose désormais de 6 000 m2 supplémentaires pour la fabrication de ses produits, principalement des purées et soupes à base de fruits et légumes frais.

Une équipe est spécialement dédiée à la confection de recettes innovantes dans l'usine Créaline de Lessay
Une équipe est spécialement dédiée à la confection de recettes innovantes dans l'usine Créaline de Lessay - Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

« Cet agrandissement nous permet de tripler notre capacité de production qui passe de 6 000 tonnes à 18 000 tonnes par an », confirme Bertrand Totel directeur de la branche légumes et fruits frais d’Agrial. Créaline profite de l'agrandissement des ateliers pour se doter d’un nouvel espace de 1 000 m2 dédié à la conception des nouveaux produits, comme des nouvelles recettes de purées. « Notre équipe de recherche et développement travaille en permanence sur l’évolution des goûts du consommateur : en moins de dix-huit mois, cinquante nouveaux produits ont été conçus sur le site » précise Jean-Noël Lecarpentier, directeur de l'usine de Lessay. Le centre de R&D accueillera, dès le mois de mai, un système de cuisson de légumes destiné à une nouvelle gamme de produits à base de chou et d’artichaut.

Atteindre 30 M€ de chiffre d’affaires en 2019

Arnaud Degoulet, PDG d'Agrial
Arnaud Degoulet, PDG d'Agrial - Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

L'augmentation des capacités de production « va nous permettre de répondre à la demande européenne croissante et de renforcer notre présence sur les marchés frontaliers, notamment le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Allemagne et l’Espagne » assure le président d’Agrial, Arnaud Degoulet. Plus de 50 personnes ont été recrutées sur le site au cours des deux dernières années dans l’usine de Lessay qui emploie aujourd’hui 140 personnes. « Nous sommes sur un rythme d’embauches de 20 à 30 personnes par an. L’usine a enregistré un chiffre d’affaires de 18 millions d’euros en 2018, dont un tiers réalisé à l’international. « Nous affichons un rythme de croissance de 20 % chaque année depuis trois ans et espérons atteindre les 30 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019 », annonce Jean-Noël Lecarpentier.

En parallèle de son investissement sur le site de Lessay, et dans le cadre du plan de développement international « Horizon 2025 », le groupe a sécurisé son approvisionnement en salade en Grande-Bretagne, en faisant l'acquisition de son fournisseur historique Angflor, en se dotant ainsi de 28 hectares de serres de production de salade, mâches et jeunes pousses. Agrial a également conclu un partenariat avec Saladexpress inc., entreprise québécoise de transformation de légumes. « En nous associant à un leader local, nous mettons les bases d’un partenariat qui sera mutuellement bénéfique. Nous allons favoriser l’expansion d’une entreprise québécoise et accéder à une zone géographique ciblée », confirme Bertrand Totel. Fort de cette croissance tous azimuts, Agrial espère, à moyen terme, voir naître une nouvelle usine à résonance européenne et pourquoi pas, basée en Normandie.

Développer le bio

Autre enjeu pour Créaline : le marché du bio. Avec 100% de sa production fabriquée sur site, Créaline se fournit majoritairement auprès des bassins de production légumiers locaux. Ainsi, les carottes viennent de Créances, les pommes de terre de la plaine de Caen et d’autres légumes du val de Saire. Elle dispose aussi de ses propres filiales telles qu'Eurial pour le lait et la crème nécessaires à ses recettes. Privilégiant les produits haut de gamme, Créaline n’emploie ni épaississant, ni conservateur dans ses recettes de soupes et de purées. « La réussite de Créaline tient dans sa volonté de perpétuer des méthodes artisanales dans la conception des recettes mais à une échelle industrielle. Le challenge n°1 est de garder le bon goût de nos légumes » explique Bertrand Totel. Parmi ses axes de développement, le dirigeant souhaite enrichir sa gamme de références bio qui occupent déjà 30 % de la production. « C’est une forte attente des consommateurs. Nous avons tout un travail à faire auprès de nos agriculteurs pour les inciter à passer au bio. Ce qui n’est pas évident, car la Manche est un climat humide, source de difficultés de culture » reconnaît le directeur de l’usine.

« Ce développement va aussi nous permettre de répondre à la demande européenne croissante et renforcer notre présence sur les marchés frontaliers » Arnaud Degoulet, président du groupe Agrial

Fabrication de soupes et purées au sein de l'usine de Créaline du groupe coopératif d'Agrial dans la Manche
L'usine de soupes et purées à base de légumes et fruits frais Créaline (groupe Agrial) de Lessay, dans la Manche, souhaite développer sa gamme bio. — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail