Arras

Agriculture

Le groupe Advitam investit dans plusieurs projets d'avenir

Par Elodie Soury-Lavergne, le 13 décembre 2018

Malgré un contexte agricole contrasté, le groupe arrageois Advitam affiche de bonnes performances économiques sur son exercice clos au 30 juin 2018. Acteur majeur de l'agriculture dans les Hauts-de-France, il profite de ces résultats pour investir dans différents projets d'avenir.

Malgré un contexte agricole tendu, le groupe Advitam affiche une belle performance économique sur son exercice 2017-2018.
Malgré un contexte agricole tendu, le groupe Advitam affiche une belle performance économique sur son exercice 2017-2018. — Photo : Pixabay

Acteur majeur de l’agriculture dans les Hauts-de-France, le groupe Advitam publie des résultats représentant « une bonne performance économique », selon sa direction, malgré un contexte agricole contrasté. Le groupe arrageois termine son exercice, clos au 30 juin 2018, avec un chiffre d’affaires d’1,2 Md€ et un résultat d’exploitation de 22 M€, en hausse de 4 M€ par rapport à l’exercice précédent. « Nous avons réduit et maîtrisé nos charges », explique Cédric Cogniez, directeur général d’Advitam.

La coopérative maintient le cap

L’activité du groupe Advitam s’organise autour de 4 pôles : la coopérative agricole Unéal (6 000 adhérents), un pôle négoce, un pôle machinisme agricole et un pôle distribution (jardineries Gamm Vert). Unéal représente près de 45 % du chiffre d’affaires du groupe. La coopérative termine son exercice 2017-2018 avec un chiffre d’affaires de 518 M€ et un résultat net de 9 M€, en progression. « Nous sommes au rendez-vous. C’est même mieux que prévu », commente Cédric Cogniez. La coopérative a en effet dû faire face à une récolte 2016 catastrophique et si en 2017, la qualité était là, « les prix étaient moyens car l’export n’était pas au rendez-vous », indique Cédric Cogniez.

Plusieurs investissements en cours

Performant en dépit du contexte, le groupe Advitam en profite pour financer des projets d’avenir. Il travaille notamment à sa digitalisation, avec par exemple une application sur smartphone pour envoyer des informations techniques à ses adhérents, en temps réel. Le groupe réfléchit par ailleurs à de nouveaux canaux de distribution, notamment dans l’e-commerce.

Deux importants investissements sont également prévus en termes d’infrastructures. Fin 2019, le groupe aura doublé la surface de sa plateforme logistique, située sur la zone Actiparc, à Arras. Cet investissement va profiter au réseau de jardineries, qui a doublé ces dix dernières années. Le réseau compte à présent 137 magasins, représente 20 % du chiffre d’affaires du groupe et 50 % de ses effectifs. Cette future plateforme logistique s’étendra sur 24 000 m², dont 18 000 m² couverts. Elle représente un investissement de près de 5 M€.

Le groupe Advitam investit encore, aux côtés d’autres groupes coopératifs, dans une station de semences à Avesnes-les-Bapaume. D’une capacité de production de 45 000 tonnes en céréales à paille, celle-ci sera mise en service durant l’été 2019. Elle représente un investissement de 30 M€, porté à un tiers par Advitam.

Le développement des magasins Prise Direct'

Enfin, le groupe Advitam offre de nouveaux débouchés à ses agriculteurs avec le développement d’un réseau de magasins de proximité, sous la marque Prise Direct'. Six magasins ont déjà ouvert dans les Hauts-de-France, dont le dernier à Calais. Ils emploient au total 70 salariés. L’objectif est d’atteindre 15 à 20 magasins dans la région d’ici 2020. Cela représente une ouverture tous les quatre mois, sachant qu’un magasin nécessite un investissement de près de 500 000 €. Le groupe répond ainsi à une tendance de consommation, même s’il ne renonce pas à « l’agriculture de masse, indispensable pour fournir l’industrie agroalimentaire et l’export », souligne Cédric Cogniez.

Malgré un contexte agricole tendu, le groupe Advitam affiche une belle performance économique sur son exercice 2017-2018.
Malgré un contexte agricole tendu, le groupe Advitam affiche une belle performance économique sur son exercice 2017-2018. — Photo : Pixabay