• Lorient

    Automobile

    Fonderie de Bretagne : les élus locaux demandent des explications au groupe Renault

    12 mai 2021

    L’annonce par le groupe Renault de la recherche d’un acquéreur pour la Fonderie de Bretagne n’est pas du goût des élus locaux. Dans un communiqué commun, les édiles parmi lesquels figurent le président de Région, le président de l’agglomération de Lorient et le maire de Caudan, ceux-ci dénoncent ne pas avoir été consultés, au préalable, avant cette annonce. "Renault retrouve désormais sa liberté de parole et doit donc expliquer quelle est sa stratégie pour l’avenir du site, à court comme à long terme. "Ils précisent que "cette précipitation choisie par le groupe a renforcé les tensions et les incidents que nous condamnons fermement."

    Les élus rappellent aussi que si le site a fait l’objet de 150 millions d’euros d’investissements avec une part de financement public. Évoquant les enjeux actuels de la relocalisation de la production industrielle, ils avancent l’idée que "la fermeture de cette usine n’aurait aucun sens, à l’aune de la reconversion profonde que connaît l’industrie automobile." Au terme de leur campagne commune, ils demandent au groupe industriel de prendre ses responsabilités : "Renault doit s’engager à participer, sur le long terme, au maintien des emplois et des savoir-faire industriels sur le site de Caudan. C’est la responsabilité de Renault envers les salariés de la Fonderie comme envers le territoire."

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos