Lorient

Technologies

WAINVAM-E nourrit un essor fulgurant avec ses diamants intelligents

Par Bertrand Tardiveau, le 08 septembre 2022

Après la commercialisation de son premier magnétomètre pour un laboratoire médical suivie d’une première levée de fonds de 1 million d’euros, le savoir-faire de pointe que développe WAINVAM-E fait entrevoir un immense champ des possibles.

Wainvam-E est en train de boucler une première levée de fonds et devrait passer à une quarantaine de salariés fin 2022.
Wainvam-E est en train de boucler une première levée de fonds et devrait passer à une quarantaine de salariés fin 2022. — Photo : Wainvam-E

Imaginée pour porter sur le marché les avancées technologiques de la physique quantique, WAINVAM-E a bien grandi depuis qu’elle a investi, à ses débuts, les locaux laissés vacants par Thalos, au parc de Soye, à Ploemeur. Espérant atteindre une quarantaine de salariés d’ici la fin de l’année, soit le double de ce qu’elle dénombrait il y a encore un an, l’entreprise vient de boucler une levée de fonds à hauteur de 1 million d’euros avec l'appui de la Société Financière Lorient Développement.

Afin d’alimenter un élan industriel inédit, un second tour de table d’au moins 6 millions d’euros est anticipé d’ici la fin de l’année. Passage obligé pour canaliser l’essor de cette pépite mise sur orbite en 2020 par Claude Barraud, ancien président de Thalos, et principal actionnaire, Remi Geiger, docteur en physique atomique, Michel Féret, docteur en intelligence artificielle, et Jianguo Zhang, docteur en électrochimie.

Détecter la corrosion en milieu extrême

"Nos solutions consistent à exploiter un défaut cristallin à base d’azote au cœur de diamants artificiels. En y faisant passer des signaux lumineux, on obtient des mesures d’une robustesse et d’une précision inégalées", vulgarise Michel Féret, dont les collaborateurs, pour la plupart docteurs en sciences et ingénieurs, ont déjà sécurisé une petite dizaine de brevets.

À une échelle millimétrique, les capteurs que développe WAINVAM-E éveillent déjà des convoitises. Permettant de contrôler les champs magnétiques, un premier produit, le WAINMAG-ST intéresse les laboratoires d'atomes froids pour leurs expériences scientifiques. Un premier exemplaire a été commandé début juillet. Une seconde version sera dédiée aux machines d'imagerie médicale par résonance magnétique (les IRM) pour améliorer la précision des examens. "On peut aussi trouver des usages dans la navigation magnétique sous l'eau comme dans les airs, en s'affranchissant des GPS, ainsi que dans le contrôle non destructif des infrastructures, pour détecter par exemple la corrosion en milieu extrême", soutient Michel Féret. Un important partenariat a ainsi été engagé avec le groupe Schlumberger pour faciliter et renforcer la sécurisation des installations pétrolières offshore.

Aider au diagnostic précoce et traiter les cancers

À une échelle nanométrique, WAINVAM-E entend franchir un cap vertigineux. Des secteurs comme la cosmétique, l’écotoxicologie, mais aussi l’oncologie pourraient grandement bénéficier des avancées de la start-up morbihannaise. "Avec un système ultra-sensible de détection de biomarqueurs, ressemblant aux tests antigéniques de type Covid, nous espérons être en mesure de détecter de façon plus sûre et plus précoce qu'aujourd'hui de nombreuses pathologies, notamment certains cancers. Les nanodiamants peuvent aussi être des vecteurs médicamenteux pour cibler et traiter de façon discriminée et précise des zones spécifiques", se réjouit Michel Féret.

Dépendante aujourd’hui de fournisseurs basés aux États-Unis et Taiwan, la production de nanodiamants devrait être internalisée localement à plus ou moins brève échéance. Après avoir déjà investi près d’un million d’euros dans des locaux qui, sur plus de 600 m2, abritent notamment un laboratoire biotech de type P2 et des serveurs informatiques internes redondés, WAINVAM-E entend ainsi projeter son développement dans la durée.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition