Lorient

Aéronautique

Turbulences au décollage pour Brittany Aviation et son vol Lorient-Belle-Île

Par Ségolène Mahias, le 18 juin 2020

Une convention vient d’être signée entre la CCI du Morbihan et l’entreprise quimpéroise Brittany Aviation. Objectif : acter le démarrage d’une liaison en hélicoptère entre l’aéroport de Lorient et Belle-Île dès juillet. Seul préambule : recevoir l’accord des autorités militaires locales.

De nouvelles liaisons annoncées à l'aéroport de Lorient Bretagne-Sud.
Dès juillet, l'aéroport de Lorient Bretagne Sud devrait accueillir des hélicoptères pour des liaisons entre Lorient et Belle-Île. — Photo : Xavier Eveillé

Il y avait eu l’Appel des 56, la mobilisation des acteurs économiques pour impulser une nouvelle dynamique autour de l’aéroport de Lorient Bretagne Sud. Gestionnaire de l’équipement, la CCI multiplie les actions et cherche de nouveaux leviers pour développer le site. À l’heure où Air France n’a toujours pas annoncé la reprise de ses vols vers Roissy-Charles-de-Gaulle et Lyon, les projets d’une entreprise sur le site sont donc positivement perçus. Portés par Brittany Aviation, une jeune entreprise quimpéroise, spécialisée en ingénierie aéronautique et conseil en intermodalités, ces projets concernent le lancement de lignes régulières en hélicoptère en Bretagne. « L’objectif est de désenclaver les territoires bretons au départ de Lorient et vers les principales villes de la région : Nantes, Rennes et Brest. » Première ligne à être lancée : une desserte de Belle-Île avec une forte activité estivale. Or, pour décoller et atterrir sur l’aéroport de Lorient, aéroport mixte civil et militaire, il convient aussi d’avoir les autorisations de la Base Aéronautique Navale (BAN) de Lann-Bihouée, site militaire sur lequel se situe l’aéroport.

8 000 passagers attendus

Présent lors de la présentation du projet, le commandant Serge Bordarier, a indiqué : « Vous allez ouvrir votre site internet et démarrer vos réservations or je découvre le projet aujourd’hui. Tout cela fait appel à des études techniques préalables… C’est un aéroport militaire avec des restrictions de survol (les restrictions de survol concernent l’aéroport mais aussi le survol de la façade littorale morbihannaise et sont donc soumises à des autorisations préalables, NDLR) ». Tout en assurant les porteurs du projet de faire au mieux pour les aider.
Pour Brittany Aviation et son dirigeant Étienne Picard, il faudra résoudre ces préalables au plus vite. « S’il faut montrer patte blanche, nous le ferons », déclarait Olivier Marquis, secrétaire général de Brittany Aviation. Des réunions sont prévues très rapidement. L’entreprise table sur 8 000 passagers durant l’été avec un appareil pouvant transporter 12 personnes à chaque rotation. Trois rotations quotidiennes sont prévues cet été. Le prix d’un aller Lorient – Belle-Île est fixé à 100 euros pour 10 minutes de vol. Afin d’opérer sur cette ligne, une convention de partenariat a été signée entre la CCI et Brittany Aviation.
Outre ces lignes de dessertes, l’entreprise envisage d’ouvrir un centre de formation aéronautique à la rentrée 2021, ainsi qu’un centre de maintenance aéronautique et un pôle de recherche sur les biocarburants et l’économie verte.

De nouvelles liaisons annoncées à l'aéroport de Lorient Bretagne-Sud.
Dès juillet, l'aéroport de Lorient Bretagne Sud devrait accueillir des hélicoptères pour des liaisons entre Lorient et Belle-Île. — Photo : Xavier Eveillé

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail