Industrie

Triskalia : Le futur géant breton de l'agroalimentaire

Par Armelle Gegaden, le 02 juillet 2010

Trois coopératives bretonnes (Coopagri, Cam 56 et Eolys) s'unissent pour créer Triskalia. La fusion attend encore le feu vert de l'autorité de la concurrence cet automne.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

C'est une petite révolution dans l'agroalimentaire breton qui est en train de se préparer. À l'aube de ses cent ans, Coopagri Bretagne va finir ses jours pour fusionner avec deux autres coopératives. Pour cela, il faut d'abord attendre le feu vert de l'Autorité de la concurrence. Son avis est attendu à l'automne 2010. Celui des adhérents des trois entités concernées, Coopagri Bretagne, Cam 56 et Eolys, a, lui, été recueilli lors de leur assemblée générale, les 10 et 11juin.




Plus de 2Md€ de CA

La création prochaine de Triskalia a été «massivement» approuvée. Ce nouveau géant breton de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la distribution devrait représenter 6.000 salariés, plus de 2 Md € de chiffre d'affaires dont 20% à l'export et 300 sites en Bretagne. Le siège social de cette première coopérative régionale sera basé à Landerneau, au lieu et à la place de Coopagri. En pleine période de crise agricole et de volatilité des marchés, cette alliance d'envergurevise à atteindre une taille critique pour peser dans les négociations commerciales et mettre en commun afin d'investir en R&D. Des économies d'échelle devraient en découler. «Entre les trois coopératives, oui, il y aura certainement des doublons. Les120départs à la retraite programmés vont nous aiderà les gérer. Certaines activités vont évoluer et de nouveaux métiers verront probablement le jour», explique Denis Manac'h, président de Coopagri Bretagne et futur président de Triskalia. «Nous travaillons actuellement notre organisation que nous communiquerons à l'automne», poursuit Dominique Ciccone, actuel directeur général adjoint de Coopagri Bretagne, futur DG de Triskalia.




Après Unicopa, Triskalia

Coopératives dites polyvalentes, positionnées en amont des filières, Cam 56 dans le Morbihan et Eolys dans les Côtes d'Armor, appartenaient à Unicopa, emportée par la crise du lait et les pertes générées par sa participation (33%) chez Entremont Alliance. Toutes deux fournissaient la coopérative morlaisienne. Si à chaque nouvelle cession de branches d'Unicopa, elles négociaient le maintien des contrats d'approvisionnement avec les repreneurs, s'allier à une coopérative de poids en Bretagne vise à conforterleurs débouchés.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.