Lorient

Informatique

ROM Arrangé embarque l'informatique à bord du Vendée Globe

Par Xavier Eveillé, le 28 décembre 2020

Discrète PME de Lorient La Base, ROM Arrangé a installé l'informatique et la communication satellitaire de la majorité des participants du Vendée Globe. La société vient de travailler pour Grain de Sail, le transatlantique à voile éco-responsable. Une diversification bienvenue face à l'annulation de nombreuses courses au large.

Benoît Marsille, dirigeant de la PME ROM Arrangé, à bord de l'Imoca Charal.
Benoît Marsille, dirigeant de la PME ROM Arrangé, à bord de l'Imoca Charal. — Photo : DR ROM Arrangé

Nom de code : ROM Arrangé. Un jeu de mots bien senti pour une aventure entrepreneuriale originale : celle de Benoît Marsille, commencée en 2004 à l’âge de 30 ans à Cap-Coz, en Finistère sud, dans le garage de sa grand-mère. Benoît Marsille a évolué toute son enfance dans le monde de la voile jusqu’à devenir préparateur dans la classe des monotypes en solitaire Figaro. En parallèle, le Finistérien se passionne pour l’informatique et conditionne dans son garage des ordinateurs à la voile : « C’était le début des ordinateurs embarqués. Comment les rendre plus robustes, moins gourmands en énergie, plus efficaces en stockage de données. Il fallait aussi adapter la connectique au GPS, aux centrales de navigation. J’ai fait des tests dès 2003 sur des Figaro. »

Le bouche-à-oreille du Vendée Globe

Très vite, Benoît Marsille entre en contact avec le skipper Sébastien Josse, qui le recommande ensuite au navigateur Dominique Wavre… « Le monde de la voile est un monde solidaire. Il y a beaucoup d’échanges sur les pontons. J’ai équipé les skippers Vincent Riou, le gagnant du Vendée Globe, Karen Leibovici… » C’est ainsi que ROM Arrangé signe l’informatique embarquée de quatre participants du Vendée Globe. La réputation est faite.

En 2010, la société met le cap sur Lorient, où elle renforce ses compétences en communication satellitaire. Pour faire grandir sa société, Benoît Marsille la fusionne avec celle de Dominique Paillefer, puis rachète ses parts lors de son départ à la retraite.

Aujourd’hui, ROM Arrangé emploie cinq salariés pour un chiffre d’affaires compris entre 800 000 euros et 1,2 million d’euros sur deux sites distincts à Lorient La Base, dont un atelier. Pour l’édition 2020 du Vendée Globe, ROM Arrangé a travaillé sur 20 des 33 bateaux en communication satellitaire, en collaboration avec Thalos (8 millions d’euros de CA, 45 salariés) et sur 23 bateaux en informatique. « L’idéal, c’est quand nous construisons toute l’architecture », plaide Benoît Marsille. Le Vendée Globe est un moment important. « Nous avons dû gérer le stress des skippers jusqu’au départ. Désormais, nous guettons les éventuelles interventions techniques, il y a forcément de la casse, des pannes à gérer à distance. »

Essor de la vidéo embarquée à bord

Le fondateur de ROM Arrangé a gardé en mémoire le coup dur rencontré par Jérémie Beyou finissant son dernier Vendée Globe sans antenne, malgré une deuxième en redondance, elle aussi cassée. « Cette fois, il est parti avec trois antennes et leur emplacement a été repensé. » La société a d’autres cordes à son arc. L’essor des vidéos embarquées, réalisées par les skippers en mer, c’est aussi elle. « Nous équipons aussi des centrales de capteurs. On les retrouve notamment sur les foils. »

ROM Arrangé travaille à 80 % pour la course au large et a également signé une collaboration avec le fabricant finistérien de chocolats et cafés Grain de Sail et son voilier cargo transatlantique. De quoi compenser l’annulation de nombreuses courses : « Nous étions partis pour faire une super année et nous devrions faire -20 %. »

Benoît Marsille, dirigeant de la PME ROM Arrangé, à bord de l'Imoca Charal.
Benoît Marsille, dirigeant de la PME ROM Arrangé, à bord de l'Imoca Charal. — Photo : DR ROM Arrangé

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail