Lorient

Industrie

Plastimo parie sur la diversification

Par Ségolène Mahias, le 05 octobre 2020

Plastimo sera au départ du prochain Vendée Globe. Ce spécialiste mondial des équipements de sécurité équipe 80 % de la flotte au départ. Frappée par la crise sanitaire en plein pic d’activités, la PME lorientaise a serré les boulons pour tirer son épingle du jeu.

Cathy Millien, directrice de la communication, confirme l'ancrage de Plastimo à Lorient avec la livraison du nouveau siège social en 2021.
Cathy Millien, directrice de la communication, confirme l'ancrage de Plastimo à Lorient avec la livraison du nouveau siège social en 2021. — Photo : Ségolène Mahias

Ancré depuis 1960 à Lorient, Plastimo, spécialiste des équipements de sécurité en mer, connaît bien les risques d’avaries en mer et la navigation par gros temps. Malgré cette expérience, la PME comme pour bon nombre d’entreprises, n'a pu anticiper la crise sanitaire, le confinement et les impacts sur son activité. « C’est arrivé alors que nous étions en lancement de notre saison. Nous faisons grosso modo 60 % de notre chiffre d’affaires annuel de mars à juillet », rappelle Cathy Millien, directrice de la communication de Plastimo. La PME de 102 salariés, composante du groupe Alliance Marine (Toulon) a pu compter sur la diversification de ses marchés. Là où les shipchandlers, ces points de vente dédiés au nautisme, avaient dû baisser le rideau, la société a trouvé d’autres débouchés qui lui ont permis de garder le cap. « Nous avons eu quelques marchés militaires qui ont compensé une partie de la baisse d’activité. Nous avons pu assurer au mieux ces commandes durant les mois de mai et de juin. » Autre levier : l’export où Plastimo réalise ses 26 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le niveau de confinement étant différent d’un pays à l’autre, la société a pu poursuivre ses ventes aux Pays-Bas ou en Suède par exemple alors qu’elles étaient à l’arrêt en Espagne, en Italie et en Grèce.

Marchés militaires

Le déconfinement et les mois de juillet et d’août ont vu un retour en force des ventes chez les distributeurs. Ils sont 3 500 en France. « Ces deux mois d’été auront été de bons mois pour la commercialisation de nos produits. Mais ils ne seront pas suffisants pour combler le trou d’air des mois précédents. » Durant cette période, l’entreprise a décroché des marchés militaires ; Plastimo travaille notamment pour les Forces Spéciales pour lesquelles elle fabrique des poches de gilets pare-balles. Dans le même temps, l’entreprise n’a pas eu recours à l’intérim dans le souci de préserver ses effectifs actuels. Pour garder le cap, la PME a baissé ses coûts marketing et publicitaires. Elle travaille aussi sur des rendez-vous en visio-conférence pour présenter ses nouveautés, à l’heure où la tenue des salons professionnels est incertaine. « Ses ajustements vont permettre à l’entreprise de rester à flot pour cet exercice financier. »

Un nouveau siège social

Toutefois, cette année 2020 ne mettra pas un coup d’arrêt aux projets de Plastimo. « Nous avons la confiance de notre actionnaire qui nous soutient. » Le fabricant de matériel nautique prendra donc place dans son nouveau siège social. Il est en cours de construction à quelques encablures de son site de production. Le bâtiment de 800 mètres carrés, propriété d’un investisseur, devrait être achevé début 2021. « Enfin ! Nous sommes la plus ancienne entreprise de La Base de Lorient qui ne s’appelait pas encore La Base lors de notre arrivée. Nous avons été les premiers à croire au potentiel de ce site. C’est pour cela que nous nous sommes installés dans le K2, une alvéole de l’ancienne base des sous-marins », commente, avec amusement, Cathy Millien. L’ensemble des services administratifs prendront place dans ce nouvel ensemble. Plastimo va donc s’appuyer sur ces sites, son nouveau siège social mais aussi son usine de près de 1 000 m² ainsi que sa plateforme logistique de 7 800 m² implantée dans le K2. C’est depuis ce navire amiral que la société a construit son modèle. Elle s’appuie sur trois familles de produits. La première renvoie aux produits propriétaires que Plastimo, conçoit et fabrique. Il existe aussi des produits semi-propriétaires que Plastimo développe et certifie mais qui sont fabriqués ailleurs, notamment en Chine. L’entreprise génère aussi du chiffre d’affaires via les produits de distribution. Elle est devenue distributeur exclusif de la marque australienne Zhik. Cette dernière fabrique des vêtements pour la pratique de plaisance ou de la course au large.

La vitrine du Vendée Globe

Sur sa feuille de route des prochains mois, Plastimo bénéficiera d’une exposition médiatique avec le prochain Vendée Globe. Le départ sera donné le 8 novembre prochain des Sables d’Olonne. Ce spécialiste des équipements de sécurité prendra place à bord de la plupart des 33 bateaux engagés. Il équipe en effet 80 % de la flotte. « La course au large est un formidable outil d’innovation pour Plastimo. Notre bureau d’études est là pour apporter son expertise. Notre matériel doit répondre présent dans des conditions qui peuvent être très difficiles. » Installé à Lorient, au cœur de la Sailing Valley, cet écosystème unique dans l’univers de la course au large, Plastimo s’appuie sur cette proximité pour mettre au point des produits qui pourront être déclinés ensuite auprès des plaisanciers. « Le Vendée est une vitrine unique. Cette compétition contribue à doper le chiffre d’affaires. »

Cathy Millien, directrice de la communication, confirme l'ancrage de Plastimo à Lorient avec la livraison du nouveau siège social en 2021.
Cathy Millien, directrice de la communication, confirme l'ancrage de Plastimo à Lorient avec la livraison du nouveau siège social en 2021. — Photo : Ségolène Mahias

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail