Morbihan

Emploi

Ouest Composites passe à la vitesse supérieure

Par Ségolène Mahias, le 25 septembre 2020

Une dizaine de recrutements en cours, des marchés historiques en croissance, de nouveaux clients, Ouest Composites, fabricant de moules et de pièces composites, est en plein essor. La PME de Crac’h ouvre également un atelier du futur pour les matériaux composites.

Vents porteurs sur ses marchés historiques et conquête de nouveaux clients pour Ouest Composites.
Vents porteurs sur ses marchés historiques et conquête de nouveaux clients pour Ouest Composites. — Photo : Laurent Rannou

Ouest Composites ne connaît pas la crise. Si ses dirigeants avaient prudemment « établi un scénario conservateur avant l’été », l’entreprise de Crac’h connaît un fort redémarrage de ses activités de fabrication de moules et de pièces composites. « L’industrie redémarre vraiment bien », note Jean-Denis Bargibant, co-dirigeant avec Damien Harlé. Ouest Composites fabrique notamment des faces avant ou toits de véhicules de loisirs dont la côte ne cesse de monter auprès des Français. Autres marchés : celui des carrosseries d’engins de chantiers ou de véhicules de transport de personnes ou bien encore celui des machines agricoles. Plus récemment, elle a aussi décroché des commandes dans le domaine de l’art.

Pour la PME, les vents sont porteurs pour l’ensemble de ses clients historiques. En parallèle, elle enregistre des appels entrants et voit arriver de nouveaux clients. « Nous avions recruté une personne au service commercial juste avant le confinement. Cette démarche porte déjà ces fruits avec des projets qui nous sont soumis. Il est possible aussi que des industriels se tournent vers nous en raison de la fragilité de certains concurrents. » L’entreprise a réalisé 9,3 millions d’euros de chiffre d’affaires pour son exercice qui se clôturait en mars. Elle continue de se rapprocher de son objectif qui est d’atteindre la barre des 10 millions d’euros.

« Nous avons démontré que notre outil industriel était performant et que nous pouvions accueillir d’autres projets. »

Optimisation des flux et espaces

Deux ans après la reprise de l’entreprise, le duo de dirigeants a su poser des bases solides. Après avoir renforcé le management et les services supports, investi dans l’outil, les deux hommes ont aussi rationalisé les flux. Plus de 100 000 euros ont été récemment consacrés à la transformation des ateliers. Des espaces ont été gagnés, les ateliers ont été rendus plus lumineux et plus aérés pour gagner en confort de travail. « Ce chemin parcouru depuis la reprise conforte notre place. Il contribue aussi à séduire de nouveaux clients. Nous avons démontré que notre outil industriel était performant et que nous pouvions accueillir d’autres projets. »

Face à cette demande croissante, Ouest Composites doit renforcer ses effectifs. En 2019, elle a franchi le cap symbolique des 100 salariés. Et elle ne pense pas s’arrêter là. « Notre objectif est de recruter 20 nouveaux collaborateurs en 2020. » La PME recherche donc des opératrices et opérateurs de production « qui souhaitent s’inscrire dans la durée ». Dans l’idéal, elle recherche bien évidemment des personnes ayant une expérience dans la mise en œuvre de matériaux composites. « Nous sommes prêts à former des collaborateurs intéressés par le projet d’entreprise. » Au terme de l’accueil de ces nouveaux arrivants, la volonté est de proposer des postes en CDI.

Un atelier du futur

Pour l’ensemble de l’équipe de Ouest Composites, de nouvelles perspectives se dessinent. L’entreprise démarrera en octobre les travaux d’un atelier pilote. « Nous allons dédier un atelier à Reverso. Reverso est un petit dériveur innovant qui se monte en deux minutes et qui passe dans le coffre d’une voiture. » Le concept a été développé par Antoine Simon, un ancien pilote de ligne, qui s’appuie sur Ouest Composites pour la fabrication de ce bateau. « Une centaine de bateaux ont déjà été produits. Nous allons passer à quatre par semaine. D’où l’idée de créer un atelier dédié. »

Outre la production des Reverso, cet atelier pilote se veut « un atelier du composite de demain. Nous devons donner une nouvelle image à nos métiers en valorisant le produit et la production du produit », insiste Jean-Denis Bargibant. Les travaux démarreront en octobre pour cette nouvelle entité. L’écrin sera particulièrement soigné avec des murs blancs, des systèmes de récupération de poussières via des systèmes d’aspiration très performants… La volonté est de tester de nouvelles choses qui pourront ensuite être mises en place au sein de l’usine de Ouest Composites. « Nous voulons que cet atelier incarne une vision d’avenir pour l’entreprise et ses salariés. L’idée est que ce soit vertueux pour les opérateurs comme pour nos clients finaux. » En parallèle de la mise en place de l’atelier, un responsable d’îlot de production forme actuellement les équipes qui travailleront dans ce lieu.

Vents porteurs sur ses marchés historiques et conquête de nouveaux clients pour Ouest Composites.
Vents porteurs sur ses marchés historiques et conquête de nouveaux clients pour Ouest Composites. — Photo : Laurent Rannou

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail