Morbihan

Innovation

Nodusfactory déploie de nouveaux produits pour protéger la filière mytilicole

Par Xavier Eveillé, le 22 mars 2021

Créée en 2016, Nodusfactory développe des connecteurs textiles résistants et décarboné pour le nautisme, l’industrie. La PME a breveté un nouveau système pour réduire les aléas dans la mytiliculture. Le produit séduit et ouvre des perspectives à l’international.

Nodusfactory développait déjà des systèmes d’attache anti-tempête pour l’ostréiculture. La PME innove aussi contre la prédation par les poissons et les oiseaux.
Nodusfactory développait déjà des systèmes d’attache anti-tempête pour l’ostréiculture. La PME innove aussi contre la prédation par les poissons et les oiseaux. — Photo : DR

Nodusfactory conçoit des produits innovants dans les connecteurs textiles pour l’industrie et le nautisme. Depuis 2018, l'entreprise développe également la marque Nodusfactory-Ostrea dans l’ostréiculture et la marque Nodusfactory-Mytilus dans la mytiliculture. "Nous nous sommes rendu compte que ce secteur subissait beaucoup de dommages contre lesquels il n’y avait guère de solutions", observe en substance Yves Laurant, le fondateur et dirigeant de la société. Après des systèmes d’attache anti-tempête, l’entreprise basée à Sarzeau vient de breveter une cage de protection contre les prédateurs (canards, goélands, dorades…) baptisée Nodus-Antiprédator®. "L’équipe Nodusfactory s’est en effet soudée autour d’un projet d’une ampleur internationale pour contrer ce qui met en péril la filière mytilicole. À titre d’exemple, un banc de dorades adultes peut engloutir jusqu’à 160 tonnes de moules en quelques minutes. Ce qui représente une perte économique de l’ordre de 400 000 euros. Après plusieurs essais en situation réelle et les retours positifs en mer, nous avons déposé à l’INPI un brevet d’invention pour une cage anti-prédateurs pour l’élevage des moules sur pieux ou sur cordes. La commercialisation de notre cage made in France a démarré avec succès. En quelques jours plus de 10 000 cages ont été commercialisées et sont en cours de livraison."

Perspectives à l’export en Amérique du Nord

Nodusfactory vise également l’Amérique du Nord : " Le marché américain et canadien fait également face à ce problème. Malgré son immense potentiel et de nombreuses tentatives dissuasives, la culture des moules est en péril au Québec. Des prédateurs redoutables, les canards de mer, font des dégâts tels qu’il ne reste plus qu’une poignée de producteurs. L’espoir est désormais dans la recherche. "

Les premiers contacts ont été établis pour le lancement commercial de Nodus-Antiprédator® (made in France) à l’export. L’entreprise de Sarzeau emploie 10 salariés et 3 à 5 intérimaires suivant les besoins de production. Le chiffre d’affaires (NC) est d’ores et déjà orienté à 30 % vers l’export.

Nodusfactory développait déjà des systèmes d’attache anti-tempête pour l’ostréiculture. La PME innove aussi contre la prédation par les poissons et les oiseaux.
Nodusfactory développait déjà des systèmes d’attache anti-tempête pour l’ostréiculture. La PME innove aussi contre la prédation par les poissons et les oiseaux. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail