Morbihan

Industrie

Multiplast inaugure son quatrième hall et vise les 150 salariés

Par Xavier Eveillé, le 17 octobre 2016

Filiale du groupe suisse Carboman, le fleuron vannetais Multiplast (composite pour bateaux de compétition et l'aéronautique) vient d’inaugurer son quatrième hall dimensionné pour 150 salariés contre 112 actuellement. Il doit accompagner le développement des activités industrielles et aérospatiales du site breton.

L'entreprise Multiplast, lors de l'inauguration de son quatrième hall.
L'entreprise Multiplast, lors de l'inauguration de son quatrième hall. — Photo : Xavier Eveillé

La livraison du quatrième hall de Multiplast (1 600 m² dont 800 m² de bureaux pour 3,5 millions d’euros d’investissement) mi octobre va permettre au fleuron du composite pour les bateaux de course de développer ses activités dans le composite industriel en lien avec la maison mère Carboman. Filiale stratégique du Suisse Carboman, Multiplast (8 milllions d’euros de CA pour 112 salariés) gagne en effet des marchés dans l’aéronautique. L’entreprise dirigée par Yann Penfornis réalise des tuyères pour le groupe Carboman. Le carbone est élaboré en Suisse, l’usinage réalisé à Vannes. Les radars sont également coproduits avec un autre site du groupe Carboman, à Marmande. Parmi les clients communs avec la maison mère : Thalès, Airbus, Safran. Jusqu’à présent, ces nouvelles activités étaient assurées dans l’enceinte de Multiplast, dont la dernière extension remonte à il y a 13 ans, ce qui posait des problèmes de confidentialité.

Le pari Solar Impulse

Multiplast, c’est aussi un autre pari sur l’avenir : le développement de l’aviation solaire avec le projet Solar Impulse, mis à l’honneur au cours de l’inauguration. En présence du pilote suisse André Borschberg, la centaine de salariés et les nombreux clients représentés ont pu revivre l’épopée de Solar Impulse 2, « l'avion le plus révolutionnaire à ce jour » qui a bouclé cet été le premier tour du monde réalisé uniquement grâce à l’énergie solaire. Multiplast associé à une nouvelle page de l’aéronautique Multiplast a pris sa part à la réalisation de cet oiseau de 72 m d’envergure pour seulement 2,3 tonnes et qui a permis à André Borschberg et à Bertrand Piccard d’éprouver les performances aérodynamiques et les rendements énergétiques sans équivalents à ce jour de l’avion solaire. « Au niveau de la structure de l'appareil, tout cela n'a été possible que grâce à l'utilisation de couches de fibres de carbone de 25gr/m² et également à une maitrise parfaite de la mise en œuvre de ce matériau par nos équipes », rappelle Bertrand Cardis, directeur opérationnel de Decision SA, filiale de Carboman.

Mariage entre le ciel et la mer

La confiance dans ce matériau trois fois plus léger qu'une feuille de papier a d'ailleurs poussé Dominique Dubois, président de Carboman, à commander une machine de dépose automatiquede fibres à North TPT afin de réaliser les empilages de plis minces en interne. Pour le site vannetais, l’aventure Solar Impulse ouvre des perspectives uniques. « L’efficacité moteur d’un avion solaire avoisine les 97 % quand elle est de 30 % avec un carburant à base d’hydrocarbures, rappelle André Borschberg. Le mariage entre le ciel et la mer va s’avérer extrêmement prometteur. Avec d’un côté, la propulsion électrique et de l’autre le solaire comme seule source d’énergie, l’aviation va vivre des transformations historiques. L’innovation vient de l’extérieur, elle vient de gens qui n’ont rien à perdre. Les inventeurs de l’électricité n’étaient pas des fabricants de bougie », évoque-t-il en référence à des savoir-faire qu’il n’a pu trouver chez des constructeurs aéronautiques traditionnels au lancement du projet Solar Impulse. Yann Penfornis, le dirigeant de Multiplast, a salué le travail accompli par Gilles Ollier, le fondateur de Multiplast en 1981, et évoqué le projet d’extension.

Délivré en un temps record

Les élus ont toujours affirmé leur soutien pour que Multiplast reste à Vannes. Le relais a été pris il y a 4-5 ans grâce au concours de la ville, nous avons pu acquérir ce terrain et obtenir le permis de construire dans des temps records. » Le programme Performance PME de la région Bretagne a été également déterminant. Le nouveau site facilite également l’accueil des formations assurées en lien avec Pôle emploi, la région, Agefos-PME et l’Afpa. En trois ans, 127 personnes dont une soixantaine de chercheurs d’emploi ont été formés sur place.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition