Lorient

Conseil

Interview Morgan Ravallec (agence Smac) : « Développer notre marque permet de mieux appréhender les problématiques clients »

Entretien avec Morgan Ravallec, dirigeante de l'agence Smac

Propos recueillis par Xavier Eveillé - 23 juillet 2019

Morgan Ravallec a fondé l’agence de communication Smac, à Lorient, en 2008. Native de Pont-Aven, passée par l'Angleterre, Paris et Rennes, via Euro RSCG, elle cultive un attachement profond aux marqueurs territoriaux. En parallèle de son agence conseil, elle a créé sa propre marque de décoration et textile bretons, Ty Coz.

Morgan Ravallec, fondatrice et dirigeante de l'agence Smac.
Morgan Ravallec, fondatrice et dirigeante de l'agence Smac. — Photo : DR

Le Journal des Entreprises : Le secteur de la publicité-communication connaît de profondes mutations. Comment l’agence Smac y fait-elle face ?

Morgan Ravallec : Le rôle d’une agence conseil est d’apporter une vision extérieure et de challenger la démarche « communicante » de l’entreprise. Nous identifions les points forts de l’offre et les éléments différenciants et bâtissons des stratégies uniques et singulières pour développer la visibilité et la réputation de nos clients.

À Lorient, nous sommes une équipe de sept consultants et créatifs, mais nous nous appuyons, en permanence, sur un réseau de graphistes et professionnels indépendants. Cela permet de développer une approche agile. Chaque campagne est construite sur-mesure par une équipe dédiée. Ce nouvel écosystème d’indépendants est une tendance de fond. Cela apporte une nouvelle concurrence à la marge, car le rôle d’une agence consiste à proposer une vision enrichie par des expertises protéiformes.

L’agence Smac a créé sa propre marque de décoration et de textile bretons, Ty Coz. Un an et demi après son lancement, quel recul avez-vous ?

M. R. : Nous avons créé Ty Coz, avec un double objectif. Tout d’abord, pour répondre à un rêve d’enfant de développer ma propre marque. Je suis une Bretonne « pur beurre » de Pont-Aven, issue d’une famille de peintre, écrivain, sculpteur. Mon grand-père était barde breton ! J’ai toujours travaillé pour des marques, mais jamais pour le mienne. Chez Ty Coz, nous concevons des « It Pochon », des pochettes « Super Mammig », des sweats « Ras la crêpe » et des t-shirts « Oh Gast ». Nous proposons aussi des « bavoirs à homard » et des affiches de cuisine déco « Ici on mange comme des gouelles » (référence à l’appétit féroce des goélands, NDLR).

Notre marque permet à l’équipe d’exprimer pleinement sa créativité. Elle favorise également le développement de nos expertises. Nous affinons notre savoir-faire en webmarketing, en expérience clients... c’est une approche « test and learn » qui nous nous enrichit par la réalité du terrain et l’accueil du marché. Cette marque nous rend plus humble et plus expert dans notre approche conseil. 

Vous attachez beaucoup d’importance au principe de « marque territoire ». C’est donc toujours dans l’air du temps ?

M. R. : L’agence Smac a eu la chance de travailler pour certaines marques avec un fort ADN breton, comme la Fédération du Bâtiment de Bretagne, la West Web Valley, l'extension de nom de domain internet .bzh, Bretagne Santé Logistique, Bara… Cet attachement profond, parfois enraciné, à la Bretagne est passionnant à exploiter en communication. Il enrichit l’histoire et développe bien souvent des préférences auprès des publics.

« Définir la raison d’être d’une marque, c’est replacer le métier de notre client dans une dimension humaine. »

Mais au-delà des marques de « région », ce qui nous passionne par dessus tout, c’est la marque qui fait sens, celle qui a une véritable histoire à partager, une vision à défendre. C’est là que les équipes de Smac entrent en action. Notre rôle est de concevoir le territoire d’expression qui illustrera le mieux et avec le plus d’écho l’ambition des fondateurs et dirigeants. Nous concevons ainsi depuis 3 ans les campagnes d’abonnement du Football Club de Lorient, également marque de territoire. Parmi nos clients, Pegasus Leadership, Avenir Experts, Lyophilise ont des territoires d’expression tout à fait spécifiques et passionnants.

Définir la raison d’être d’une marque, c’est replacer le métier de notre client dans une dimension humaine, dans ce qui se joue fondamentalement derrière les produits qu’il propose et qui lui donne tout son  sens. Nous accompagnons aussi de nombreux clients parisiens, qui ont également des histoires passionnantes à partager. Pour faire simple, je suis donc tout autant passionnée par la marque de territoire que par le territoire de la marque !

Morgan Ravallec, fondatrice et dirigeante de l'agence Smac.
Morgan Ravallec, fondatrice et dirigeante de l'agence Smac. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.