Industrie

Morbihan : Plastimo : de nouveaux locaux en projet

Par Ségolène Mahias, le 09 septembre 2016

Plastimo, la marque lorientaise d'équipements de sécurité et de compas pour la plaisance, peaufine ses projets de nouveaux locaux. Sur site, elle gère désormais sa logistique et accueille Topoplastic, une société où Plastimo est actionnaire majoritaire.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Nous sommes la plus ancienne entreprise de la Base et peut-être celle qui a les locaux les moins flatteurs. » La boutade est signée Cathy Millien, chargée de la communication et du marketing chez Plastimo et elle devrait relever du passé à moyen terme. En effet, la société connue pour ses produits de sécurité pour la navigation de plaisance, devrait disposer de nouveaux bâtiments l'an prochain.

Topoplastic à Lorient
Après des années difficiles entre 2008 et 2012, la société a été reprise par Alliance Marine (83). « Il nous a fallu un peu de temps pour sortir de cette période de convalescence. Nous sommes désormais en marche commercialement et aussi sur un aspect R&D. Ce qui permet à l'actionnaire de soutenir ce projet de locaux. » Depuis 2008, Plastimo a entamé sa métamorphose. Elle s'appuie, en plus de Lorient, sur une usine en Roumanie. Après avoir relocalisé sa plate-forme logistique lyonnaise, à Lorient, au sein du bloc K2 de la BSM, Plastimo a fait l'acquisition de Topoplastic en 2015. Cette entreprise parisienne de huit salariés pour 2 millions d'euros de chiffre d'affaires est spécialisée dans les produits de navigation notamment les cartes. Aujourd'hui Topoplastic a été rapatriée à Lorient et demeure dirigée comme auparavant par Jean-Robin Gaillet qui assure la transmission de la société sur trois ans. « Il y a de réelles synergies entre nos produits. Nous poursuivons en ce sens et nous ouvrons Topoplastic sur notre réseau international où nous comptons 90 distributeurs », détaille Cathy Millien.

Co-innovations avec le pôle de course au large
Connue pour ses radeaux de survie, l'entreprise assure leur conception, fabrication, les tests mais aussi leurs réparations. Parmi ses produits phares figurent aussi les compas qui équipent 100 % de la flotte du Figaro, 80 % des Imoca de la Route du Rhum et 70 % des bateaux engagés sur le Vendée Globe. Les bases de Plastimo sont doubles : une orientation plaisance à 95 % et une culture de l'international où la marque réalise 50 % de ses 20 millions d'euros de CA. Désormais Plastimo surfe aussi sur son ancrage au sein de la Sailing Valley notamment sur un aspect R&D. L'un de ses gilets de sauvetage a été développé avec François Gabart et une version avec capuche est en cours de finalisation avec le team Banque Populaire. « Notre environnement, tourné vers la course au large est stimulant pour notre R&D. Notre bureau d'études travaille avec les équipages qui nous challengent sur nos produits. » Un autre marché permet à Plastimo d'élargir son panel de clientèle : celui de la Défense. Il lui permet également de lisser son activité qui est, par nature, saisonnière.

Ségolène Mahias

plastimo
(Lorient) Dirigeants : Jean-Paul Roche et Yann Scornec 20 millions d'euros de CA 130 salariés www.plastimo.com

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail