Vannes

Industrie

Michelin Vannes investit pour augmenter et diversifier sa production

Par Ségolène Mahias, le 02 septembre 2021

Remis sur de bons rails après le plan de compétitivité Cap 2021, le site Michelin de Vannes, spécialisé dans la fabrication de renforts métalliques pour les pneumatiques poids lourds, continue d'investir. En parallèle, des espaces industriels inoccupés sont proposés à la location.

Michelin continue d'investir à Vannes pour gagner en productivité et conforter l'avenir du site. 
Michelin continue d'investir à Vannes pour gagner en productivité et conforter l'avenir du site.  — Photo : Archives JDE

En 2017, Michelin Vannes lançait Cap 2021, un plan de compétitivité qui rassemblait la direction du groupe, la direction du site et les salariés. En 2021, le pari est gagné et l'usine morbihannaise, qui emploie 380 salariés fans la production de renforts métalliques pour poids lourds, est même pris en exemple dans le groupe. "Ces quatre années auront été très importantes. Le socle social est établi, les missions du site ont été redéfinies et nous nous sommes adaptés aux contraintes des marchés pour tirer notre épingle du jeu", résume Johan Cordonnier, directeur du site depuis juin 2020. S'il assure "avoir reçu un bien joli flambeau" transmis par Bertrand de Solages, son prédécesseur parti pour le site Michelin de Golbey (Vosges), il confie avoir entendu "qu'allons nous-faire après Cap 2021 ?"

5 millions d'euros investis

Un nouveau projet, dénommé Odyssée 2024, a donc vu le jour avec huit groupes de travail. Il s'articule autour d'une ligne majeure : "Travailler encore et encore à la pérennité du site de Vannes dans un environnement concurrentiel fort." Pour cela, l'usine entend poursuivre sa spécialisation et s'orienter sur des produits à forte valeur ajoutée. En plus des pneus poids lourds, elle produit désormais des fils métalliques dédiés à l'ossature de pneus d'avions. Sur la partie poids lourds, elle s'est dotée d'équipements pour produire des câbles encore plus résistants. 

De nouveaux investissements sont prévus. "Cap 2021 était fortement tourné vers l'investissement dans l'outil de production. Le montant total de l'investissement avait atteint 25 millions d'euros. Pour Odyssée 2024, ils sont fléchés ailleurs", confie Johan Cordonnier. Au total, 5 millions d'euros vont être investis. Ils vont être consacrés à l'ergonomie, à la robotisation et à la digitalisation de l'usine. Ils devront permettre d'atteindre les objectifs de production : le tonnage annuel devrait passer de 32 000 à 34 000 tonnes en 2024.

Des mètres carrés disponibles à la location

Une autre action majeure est lancée. Durant les quatre dernières années, les flux et les implantations des machines ont été repensés et optimisés. De quoi libérer des mètres carrés. Établi sur 15 hectares, Michelin Vannes compte 50 000 mètres carrés de bâtiment. Quelque 5 000 mètres carrés seront loués. "Dans nos échanges avec la communauté d'agglomération et la Ville, nous avons pu voir qu'il y avait des demandes de surface industrielle", décrit Johan Cordonnier.

3 700 mètres carrés pourraient ainsi accueillir ce type d'activité. Le site dispose aussi de 700 m² de surface pouvant accueillir des activités tertiaires et 700 m² de stockage. Si ces espaces pourraient être adaptés selon les besoins des futurs occupants, Michelin met aussi en avant son système de mécénat. Il offre l'opportunité de mettre à disposition de porteurs de projets les nombreuses compétences existantes dans le groupe. Selon nos informations, ces surfaces inutilisées ne devraient pas rester longtemps vacantes. Une entreprise industrielle "ayant des opportunités de croissance importante et qui souhaiterait prendre de nouveaux marchés" serait sur les rangs. 

Michelin continue d'investir à Vannes pour gagner en productivité et conforter l'avenir du site. 
Michelin continue d'investir à Vannes pour gagner en productivité et conforter l'avenir du site.  — Photo : Archives JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail