Morbihan

Agroalimentaire

L'innovation dynamise la croissance d'Eureden

Par Ségolène Mahias, le 03 mai 2021

Le géant agroalimentaire Eureden ambitionne de devenir le leader breton du bien manger. Pour cela, il place l’innovation au cœur de sa performance et de son essor. Cet engagement est transversal car il concerne l’ensemble de ses branches d’activités.

Eureden va décliner plus largement, Le Récolteur, son concept de circuit court, entre une partie de ses producteurs et les consommateurs.
Eureden va décliner plus largement, Le Récolteur, son concept de circuit court, entre une partie de ses producteurs et les consommateurs. — Photo : Eureden

Les objectifs sont clairs et affichés pour Eureden. L’entreprise entend "devenir le leader coopératif breton du bien manger", comme l’a rappelé Cédric Lombard, directeur de l’innovation du groupe. Fruit de la fusion récente entre Triskalia et d’aucy, la coopérative aux 9 000 salariés et qui pèse 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires vise les 5 milliards d’euros. Pour atteindre ces perspectives, Eureden mise sur de la croissance externe mais aussi de la croissance organique via notamment l’innovation. La coopérative le résume ainsi : "l’innovation est stratégique pour le développement du groupe et pour se différencier de la concurrence." Le cadre est posé. Une cinquantaine de personnes se consacre spécifiquement à l’innovation. Le groupe s’appuie sur une équipe centrale associée à des spécialistes de la data auxquels s’ajoutent des salariés présents dans les six branches d’activités de l’entreprise. " 10 à 15 millions d’euros seront consacrés annuellement à l’innovation. Et ce au moins jusqu’à 2022-2023 ", indique Cédric Lombard.

Faire parler la data

Parmi les champs explorés par l’entreprise figurent notamment la digitalisation "qui monte en puissance et qui est source de nombreuses opportunités (datas, intelligence artificielle…)", mais aussi le carbone, les nouvelles technologies ou plus classiquement la R & D produits et process. Ainsi, la data est aujourd’hui un point fort. Eureden s’appuie sur 20 data scientist qui permettent le recueil et l’analyse de données dans ses enseignes. "Nous connaissons ainsi mieux nos clients et leurs attentes. Nous pouvons leur proposer des offres adaptées. Ces données nous permettent aussi de décider qu’il est pertinent d’agrandir un magasin ", cite à titre d’exemple, Denis Le Goff, responsable du concept merchandising.

Du récolteur au consommateur

Autre voie explorée : les nouveaux canaux et modes de distribution. Pour cela, le groupe a déposé une marque Le Récolteur. "Le concept répond à une tendance actuelle favorable aux circuits courts. Nous avons donc choisi de proposer à la vente les produits de nos adhérents. Cela concerne des fruits et légumes, bios ou conventionnels, de la viande, des produits laitiers…", détaille Dominique Loriot, directeur du réseau alimentaire d’Eureden. Grâce à ce sourcing maison, Eureden a pu organiser la commercialisation dans son réseau composé de 70 magasins en Bretagne. "Nous sommes innovants dans le sens où nous mettons en relation 150 de nos adhérents avec les clients de notre réseau de distribution. Le tout en proximité." Actuellement, les enseignes Magasin Vert de Concarneau, Matignon ainsi que Point Vert à Carhaix et Saint-Avé ont testé le concept. Il se révèle payant car un client sur 4 de ces enseignes passe par le rayon Le Récolteur dans son parcours d’achat. De quoi inciter Eureden à passer la vitesse supérieure. 10 points de vente supplémentaires devraient accueillir Le Récolteur d’ici juin prochain. "Nous allons aussi travailler sur le service et l’accessibilité hors ouverture. Ainsi, nous installerons prochainement un distributeur automatique à Concarneau et à Carhaix." Le Récolteur, c’est aussi des emplois : 10 personnes sont dédiées à cette activité.

Eureden va décliner plus largement, Le Récolteur, son concept de circuit court, entre une partie de ses producteurs et les consommateurs.
Eureden va décliner plus largement, Le Récolteur, son concept de circuit court, entre une partie de ses producteurs et les consommateurs. — Photo : Eureden

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail