Morbihan

Distribution

L'espagnol TCL prend 50 % de VPauto, leader de la vente aux enchères de véhicules d'occasion en France

Par Xavier Eveillé, le 08 juillet 2019

Le groupe espagnol TCL entre au capital du morbihannais VPauto. Ce partenariat industriel va permettre au leader de la vente de véhicules d'occasion aux enchères en France d'accélérer son développement en Europe de l'Ouest. Il va notamment optimiser les flux logistiques, sa principale ligne de coût opérationnel.

François-Laurent Guignard, dirigeant du spécialiste morbihannais de la vente aux enchères de véhicules d'occasion VPauto
Le commissaire-priseur François-Laurent Guignard conserve les rênes de VPauto. — Photo : Xavier Eveillé

C’est l’une des plus importantes montées au capital dans son secteur d'activité ces dernières années. VPauto, le leader de la vente de véhicules d’occasion aux enchères (55 000 véhicules vendus par an, 407 millions d’euros de chiffre d’affaires, 110 salariés) s’associe à l’espagnol Two Continent Logistics (TCL), qui entre au capital de VPauto à hauteur de 50 %.

Dirigeant de l’entreprise basée à Caudan (Morbihan), le commissaire-priseur François-Laurent Guignard conserve la gouvernance au sein du pacte d’associés. « Nous cherchions un partenariat industriel pour accompagner notre développement en Europe. Ces dernières années, VPauto a poussé parallèlement une stratégie de développement digital et d’élargissement de notre périmètre à toute la France et à l’Europe. Les salles de vente de Lorient, Nantes et Rouen ne représentent plus que 15 % de l’activité, explique Yves Rousselle, secrétaire général de VPauto, passé par Avis et Europcar.

Déjà partenaires depuis 2014 via STVA

Le groupe espagnol n’est pas inconnu de VPauto : « Notre logistique était déjà assurée depuis 2014 par STVA, qui a été rachetée par le groupe CAT en 2017, et dont TCL est la holding de tête. Nous apportons nos expertises techniques, en "pricing" et en re-marketing, le groupe CAT la sienne en flux logistiques, ce qu’ils font historiquement dans les véhicules neufs et notamment dans la livraison inter-usines. L’optimisation logistique est déterminante pour nous, car c’est notre principal poste de coûts opérationnels. »

Pas moins de 50 000 véhicules sont adjugés chaque année, faisant de l’acteur morbihannais la première société de ventes aux enchères de France, devant Christie’s. Avec ce partenariat, VPauto entend développer ses marchés en Allemagne, Belgique, Italie, Espagne et Portugal.

Augmenter les volumes à l'export

D’ores et déjà, l’export représente déjà près de 25 % du chiffre d’affaires de VPauto (qui raisonne en volumes de transaction et non en honoraires). Le business plan va permettre d’augmenter les volumes à l’export. Un réseau commercial va être mis en place. « Un partenariat financier n’aurait pas apporté une telle plus-value pour nous. Nous luttons contre l’image risquée des ventes aux enchères, insiste Yves Rousselle. Nous travaillons déjà à 80 % avec des loueurs longue durée, multiplions les points de contrôle et sommes la seule société de vente aux enchères à vérifier nos avis sur internet. Une grande maîtrise logistique va également dans le sens d’une sécurisation des ventes. »

Le nouveau partenaire de VPauto, TCL, est présent dans trois secteurs d’activité du monde automobile : les prestations logistiques via le groupe CAT, l’importation et la distribution de véhicules en Amérique latine et la fabrication de véhicules avec une usine en Uruguay. Le groupe espagnol réalise 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires et emploie 9 000 personnes dans 27 pays.

François-Laurent Guignard, dirigeant du spécialiste morbihannais de la vente aux enchères de véhicules d'occasion VPauto
Le commissaire-priseur François-Laurent Guignard conserve les rênes de VPauto. — Photo : Xavier Eveillé

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.