Morbihan

Conjoncture

Les nouveaux défis de Jean-Paul Solaro à la tête du port de pêche de Lorient

Par Ségolène Mahias, le 25 janvier 2018

Jean-Paul Solaro, nouveau président du port de pêche de Lorient. Il succède à Maurice Benoish qui aura exercé cette fonction durant 25 ans. — Photo : Ségolène Mahias

À compter du 1er février, Jean-Paul Solaro, administrateur de la Sem de Lorient Keroman et élu communautaire, sera à la barre du port de pêche de Lorient. Les enjeux ne manquent pas pour le capitaine de la première place de marché de France. Avec 82,828 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017, pas moins de 3 000 emplois directs, les chantiers sont nombreux. "Il n'y a pas de révolution à faire", indique d'emblée Jean-Paul Solaro mais sa feuille de route est claire : " Il nous faut être à la pointe des services proposés à ses utilisateurs". Parmi ceux-ci, il songe à la présence de viviers, à une traçabilité de pointe... En parallèle, le développement du digital dans la gestion des flux, de la production et des services doit permettre au port d'être dimensionné pour le futur. Le nouveau président n'oublie pas de souligner que rien ne sera possible "sans des investissements portés par la puissance publique. Ces investissements ne serviront pas que le port mais un écosystème qui va jusqu'à l'étal de poissons". La Région, propriétaire du port, depuis 2007 a investi 40 millions d'euros en 10 ans et la Sem, près de 20 millions. 

Jean-Paul Solaro, nouveau président du port de pêche de Lorient. Il succède à Maurice Benoish qui aura exercé cette fonction durant 25 ans. — Photo : Ségolène Mahias

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture