Morbihan

Conjoncture

Point de vue Les grandes manoeuvres ont commencé

Par Ségolène Mahias, le 16 novembre 2018

Photo : Le Journal des Entreprises

L'économie a retrouvé des couleurs. Vous avez dans les mains le palmarès des entreprises du Morbihan et il atteste, dans sa globalité, de cette embellie en matière de chiffre d'affaires, croissance des effectifs, variation dans le temps... Mais ce qui n'apparaît pas dans ces classements, c'est toute la richesse de l'actualité des derniers mois. 2018 aura en effet été une année unique en son genre. Poids lourd local et historique, le groupe d'Aucy a levé une partie du voile sur sa fusion avec le finistérien Triskalia. La question du siège inquiétait. La question est tranchée : ce sera Quimperlé dans le Finistère. L'avenir dira donc si la naissance de ce géant agroalimentaire profite au Morbihan : 17 M€ d'investissements ont été annoncés sur le site de Cocotine à Ploërmel.

Mais le sujet qui demeure dans tous les esprits reste celui de la cession de Neovia. Le groupe InVivo, son actionnaire actuel, a annoncé, au cœur de l'été, être entré en négociations exclusives avec Archer Daniel Midland (ADM), un géant américain du négoce de céréales et de matières premières. Le départ d'Hubert de Roquefeuil, emblématique patron de Neovia, continue d'interroger. L'engagement local de l'entreprise, son aura, son poids économique comme la question, là aussi de son siège social, sont posés.

2019 promet donc d'être passionnant sur tous ces sujets comme le suivi des feuilles de route du groupe Yves Rocher après les rachats d'Arbonne et Sabon, de Bretagne Chimie Fine, le spécialiste des acides aminés et ses 17 M€ d'investissements d'ici à 2022, de Socomore qui a levé 53 M€ pour accélérer son essor, d'Olmix et ses algues qui appuient fortement sur l'accélérateur en multipliant les opérations de croissance externe.

Cette dynamique gagne d'autres terrains de jeux. Capitaines d'industrie confirmés, Christian Guyader, PDG du groupe Guyader, et Dominique Dubois, patron de Multiplast, prennent le départ de la mythique Route du Rhum tandis que bon nombre de leurs pairs ont souscrit au sponsoring de l'épreuve. Point commun : tous misent sur des vents porteurs. Le cap est tracé. 

Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture