Morbihan

Tourisme

Point de vue Le tourisme, ce gisement d'emplois non délocalisables

Par Ségolène Mahias, le 21 octobre 2019

L'été 2019 aura été un très bon cru pour le tourisme dans le Morbihan. Le cinquième département touristique français, accueille quelque 4,8 millions de visiteurs pour 1,5 milliard d’euros de retombées. Le secteur compte 13 000 salariés. Engagé dans un tourisme des quatre saisons, le Morbihan pourrait ainsi créer de nouveaux emplois sans risque de délocalisation

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Ce n’est pas trahir un secret mais rares sont les rendez-vous où l’on ne me parle pas de difficultés (avérées) de recrutements. Mais au cœur de l’une des destinations de vacances préférées des Français, le tourisme trouve souvent moins d’échos sur ce sujet des besoins en main-d’œuvre. Plus discret, plus diffus, plus saisonnier… Il y a sans doute un peu de tout cela pour expliquer que ce sujet est moins abordé. Pourtant, à l’heure où 2019 s’annonce comme un très bon cru pour le Morbihan avec une fréquentation touristique en hausse, l’occasion est bien choisie pour faire un zoom sur ce gisement d’emplois. Le tourisme, c’est tout de même 13 000 emplois locaux ; un total qui grimpe à 20 000 avec le renfort des saisonniers. Sur le territoire, le secteur d’activité est aussi générateur de PIB. Sur l’agglomération vannetaise, le chiffre atteint même 10 %. Cette manne est d’autant plus importante que, finalement, la saison se joue, grosso modo, sur deux mois. Or, la donne pourrait changer. Plusieurs territoires pourraient jouer la carte du tourisme à l’année parfois là où on les attend moins. Vannes et son patrimoine ont ainsi fait une place de choix au street art avec un itinéraire de découverte d’œuvres XXL. Elle s’appuie aussi sur Dédale, cet ancien bâtiment administratif, qui accueille des artistes internationaux. À quelques kilomètres de là, c’est le secteur des Landes de Lanvaux, qui ambitionne de devenir la première station de trail de Bretagne. Cette destination verte entend également séduire les vététistes et randonneurs. En sortant des sentiers battus, le tourisme n’entend plus être saisonnier mais pérenne et innovant. Si le tourisme soigne son image, il pourra accueillir de nouveaux acteurs et de nouveaux salariés. Des emplois nouveaux voient le jour autour des questions de mobilité, du numérique… Depuis l’an passé, une réflexion est menée autour de ces enjeux par les Hippocampes du Golfe du Morbihan. Réunissant universitaires, professionnels, explorateurs, ils s’emparent de ces nouvelles questions. Prochain rendez-vous le 7 novembre à l’UBS, à Vannes.

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.