Morbihan

International

Le nouveau rêve américain de 727 Sailbags

Par Ségolène Mahias, le 28 novembre 2018

Un an après sa reprise par Matthieu Bimbenet et Nicolas Véto, 727 Sailbags franchit de nouveaux caps : géographiques avec l'ouverture d'une filiale Outre-Atlantique et d'une concession exclusive en Martinique, techniques avec le lancement d'un sac à dos et participatifs avec le choix de faire appel au crowdfunding pour faire connaître son dernier développement produit à l'international. 

C'est avec toute son équipe que 727 Sailbags a développé son projet de sac à dos. — Photo : 727 Sailbags

2017 aura été l’année du changement de capitaines pour 727 Sailbags avec l’arrivée de Nicolas Véto et de Matthieu Bimbenet. Autre année, autre cap. En 2018, les voiles recyclées de 727 partent à la conquête des USA. « Nous avons ouvert une filiale aux États-Unis en juin », dévoile le duo. Cette joint-venture ouvre une nouvelle voie à la PME. « La volonté est d’accélérer fortement notre développement aux USA. C’est notre marché prioritaire. Là-bas, beaucoup de navigateurs sont sensibilisés au recyclage. Nous comptons aussi jouer la carte du design à la française ». Outre leur associé sur place, ils ont aussi recruté un VIE (volontaire international en entreprise). La stratégie est déjà arrêtée. Elle passe par la vente dans des concepts stores des Hamptons, du Maine et de La Nouvelle-Angleterre, des partenariats sont aussi noués pour être distribués et des pop-up stores, ces magasins éphémères devraient voir le jour. Des accords vont aussi être signés avec des croisiéristes et une stratégie web sur des marketplaces, ces plates-formes partenaires vont se décliner. Un vrai plan de bataille qui devrait permettre à la société lorientaise de « réaliser 1 million de dollars de chiffre d’affaires soit près de 880 000 euros fin 2021 ». Dans leur tableau de bord, les dirigeants tablent sur des ventes outre-Atlantique qui dépasseront les ventes dans l’Hexagone sur le long terme.

« Donner un nouveau souffle »

Associés avec Anna Beyou, historique de l’aventure 727 et aujourd’hui directrice artistique, les dirigeants ont été vigilants pour stabiliser la situation financière de l’entreprise. Le chiffre d’affaires devrait cette année se monter à 2,5 millions d’euros, en « légère croissance ». L’objectif est d’atteindre « les 2,6 - 2,7 M€ pour être à un point d’équilibre. 3 M€ à l’horizon 2020 - 2021, ce serait bien ». Avec ses 26 salariés, l’équipe de direction a eu le souhait de « donner un nouveau souffle tout en respectant l’ADN de l’entreprise ». Et cette nouvelle étape a été franchie collectivement. « Nous avons réuni les équipes avec l’idée de renouveler la gamme avec la volonté d’intégrer des produits plus techniques. C’est ainsi qu’est né le dernier développement : le sac à dos. Le seul chaînon manquant de la gamme de bagagerie et qui répond à une demande. Robuste, adapté et multifonctionnel, le Dinghy, nom donné au sac à dos, vient d’être lancé via une campagne de financement participatif initiée sur la plate-forme Kickstarter. Le choix de s’adosser à cette entreprise américaine renvoie à la stratégie de l’entreprise. « C’est un moyen de traverser l’Atlantique et de se faire connaître. Cela nous permet de toucher des clients français et internationaux ». A la clé, une manne de 40 000 euros et de la notoriété.

Une concession en Martinique

727 Sailbags mène aussi de front d’autres projets. Un point de vente a ouvert à Carnac en plus des showroom de Vannes et de Lorient. Un autre magasin pourrait ouvrir dans le sud de la France. « Nous misons également sur un modèle de développement basé sur des concessions exclusives. Une vient d’ouvrir en Martinique. Des discussions sont en cours en Espagne et en France. »

C'est avec toute son équipe que 727 Sailbags a développé son projet de sac à dos. — Photo : 727 Sailbags

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture