Morbihan

Hôtellerie

Le Miramar La Cigale veut tripler son activité séminaires

Par Ségolène Mahias, le 14 juin 2019

Propriété de la famille royale du Qatar, le Miramar La Cigale cherche à élargir sa clientèle. Pour cela, cet hôtel 5 étoiles basé à Arzon, dans le Morbihan, mise sur des espaces de séminaires, une résidence hôtelière  et de nouvelles offres de thalassothérapie. 

Connu pour sa thalasso et son hôtel, Le Miramar La Cigale est un établissement 5 étoiles depuis fin 2015.
Connu pour sa thalasso et son hôtel, Le Miramar La Cigale est un établissement 5 étoiles depuis fin 2015. — Photo : Miramar

À l’extrémité de la presqu’île de Rhuys (Morbihan), Le Miramar, que l’on doit désormais appeler Miramar La Cigale, s’est offert une importante cure de jouvence. Racheté en 2014 par French Properties Management – société détenue par la famille de l’émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani, qui contrôle également le club de football Paris Saint-Germain –, l’hôtel avait même fermé ses portes de septembre 2014 à la fin avril 2015 pour mener des travaux colossaux.

Un lifting complet de l’établissement 5 étoiles breton qui lui a permis de faire progresser ses performances. « Nous avons fait passer notre taux d’occupation de 45 % en 2015 à 66 % en moyenne aujourd’hui », indique Daniel Suel, le directeur commercial. Aux chantiers engagés en 2014-2015, se sont récemment ajoutées la refonte du parcours marin de la thalassothérapie, la mise en place d’espaces de séminaires et la création d’une résidence hôtelière. Ayant nécessité un investissement « de plusieurs dizaines de millions d’euros », ces trois projets répondent à un seul et même objectif : attirer de nouveaux publics au Miramar La Cigale. « Notre résidence hôtelière est proche du premium et vise des clients qui veulent du confort sans pour autant être dans le 5 étoiles », illustre ainsi Daniel Suel.

L’enjeu des courts séjours

Le chiffre d’affaires du site est aujourd’hui généré pour 50 % par le tourisme de cure, attiré par le centre de thalassothérapie mais qui profite aussi du restaurant gastronomique et de l’hôtel. Environ 40 % du chiffre d’affaires émane d’une clientèle touristique. Enfin, les activités de séminaires et de groupes complètent les ressources du Miramar La Cigale.

Employant entre 160 et 200 salariés, la direction reste discrète sur son chiffre d’affaires, qui monterait à « plusieurs dizaines de millions d’euros ». Par contre, la marche à suivre est claire : « Nous souhaitons conforter la place et le savoir-faire de notre thalassothérapie, mais aussi casser l’image que peut avoir l’établissement en nous adaptant à du court séjour par exemple. » Pour s’adapter aux tendances du court séjour et pour séduire un public plus jeune ainsi que les familles, Miramar La Cigale s’est doté d’une résidence hôtelière composée de 24 appartements qui complète l’offre du 5 étoiles, constituée de 100 chambres et de 13 suites.

Lisser l’activité

Autre volonté de la direction : se positionner plus fortement sur le marché des séminaires. Miramar La Cigale envisage de tripler le chiffre d’affaires actuel de cette activité, qui doit, par rebond, amener une nouvelle clientèle vers son offre hôtelière. Miramar La Cigale projette ainsi de porter son taux d’occupation moyen à 73 %. Ceci en conservant la clientèle haut de gamme du 5 étoiles et en attirant une nouvelle clientèle, aussi bien business que familiale. Cette stratégie doit lui permettre également de davantage lisser l’activité, aujourd’hui assez dépendante des week-ends et de la haute saison. En parallèle, un travail est mené pour attirer en plus grand nombre une clientèle internationale. À ce jour, 90 % des clients du Miramar La Cigale sont français.

Connu pour sa thalasso et son hôtel, Le Miramar La Cigale est un établissement 5 étoiles depuis fin 2015.
Connu pour sa thalasso et son hôtel, Le Miramar La Cigale est un établissement 5 étoiles depuis fin 2015. — Photo : Miramar

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.