Morbihan

Services

Le Camion Broyeur créé pour détruire les papiers confidentiels

Par Ségolène Mahias, le 04 juin 2020

Avec leur Camion Broyeur, Antoine Lopez et Omar Akasbi apportent une solution mobile et sécurisée pour la destruction de documents. Ils vont intervenir dans le Morbihan et les Côtes-d’Armor dans un premier temps.  

Omar Akasbi et Antoine Lopez profitent de la taille réduite de leur camion broyeur pour accéder à tous les centres-villes.
Omar Akasbi et Antoine Lopez profitent de la taille réduite de leur camion broyeur pour accéder à tous les centres-villes. — Photo : Ségolène Mahias

Covering intégral, couleurs clinquantes, le Camion Broyeur d’Antoine Lopez et Omar Akasbi ne passe pas inaperçu dans l’agglomération vannetaise. À l’intérieur de ce fourgon, le duo de dirigeants a fait installer un broyeur qui permet la destruction de documents confidentiels.

Les créateurs

Antoine Lopez et Omar Akasbi sont amis depuis 15 ans. Le premier a été réceptionniste dans l’hôtellerie avant de rechercher un nouveau challenge. Le second est à la tête de Verseau Nettoyage, une entreprise de propreté. Au cours des missions qu’il assure auprès de particuliers ou de professionnels, il s’est rendu compte du peu de solutions existantes pour détruire en toute confidentialité des archives « alors qu’il y a une demande. » Les deux hommes ont donc peaufiné leur idée pour créer leur activité. « Nous voulions un broyeur que nous pouvions mettre dans un petit camion. »

Le concept

C’est en région parisienne qu’Antoine Lopez et Omar Akasbi ont trouvé une entreprise spécialisée dans les broyeurs. « Il fallait aussi et surtout que ce broyeur passe dans un camion de 20 m3. » Au total, l’investissement atteint 30 000 euros. Il est financé par un prêt bancaire et le concours du Réseau Initiative, via un prêt à taux zéro de 8 000 euros. Mis sur les rails, le Camion Broyeur est désormais sur les routes. C’est ainsi que la destruction a lieu directement sur site : « soit en entreprise, soit aux domiciles de personnes privées. La confidentialité et la sécurisation sont maximales. »

Les perspectives

Initialement, les deux créateurs d’entreprise visaient le marché des notaires « intéressés par cette démarche simple et sécurisée. » Mais le Camion Broyeur séduit bien plus largement : des médecins qui partent en retraite, des agences immobilières, des particuliers… De grands noms font aussi appel à eux : ils ont ainsi été contactés par les Ateliers Louis Vuitton de Vendée. « Nous sommes désormais enregistrés comme fournisseurs de cette grande marque. » Géographiquement, ils entendent se positionner sur le Morbihan et les Côtes-d’Armor dans un premier temps. Ils espèrent être rentables dès le premier exercice et visent les 135 000 euros de chiffre d’affaires d’ici trois ans.

Omar Akasbi et Antoine Lopez profitent de la taille réduite de leur camion broyeur pour accéder à tous les centres-villes.
Omar Akasbi et Antoine Lopez profitent de la taille réduite de leur camion broyeur pour accéder à tous les centres-villes. — Photo : Ségolène Mahias

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail