Morbihan

Infrastructure

La Glacière d’Étel, nouvelle vitrine maritime en Morbihan

Par Xavier Eveillé, le 19 avril 2019

C’est l’un des investissements structurants de ces prochaines années sur le littoral morbihannais. La réhabilitation de la Glacière, qui s’inscrit dans le cadre plus large du port d’Étel, va la doter d’ici à 2022 d’un pôle touristique et promotionnel dédié à la mer et aux énergies marines renouvelables.

Guy Hercend, maire d'Étel. Ex cadre chez ArcelorMittal, l'élu porte avec sa majorité le projet de réhabilitation de la Glacière d'Étel. Il doit accueillir plusieurs structures dédiées au tourisme et aux EMR.
Guy Hercend, maire d'Étel. Ex cadre chez ArcelorMittal, l'élu porte avec sa majorité le projet de réhabilitation de la Glacière d'Étel. Il doit accueillir plusieurs structures dédiées au tourisme et aux EMR. — Photo : Xavier Eveillé

Entamé il y a deux ans par la création de plus d’une centaine de mètres linéaires de promenade le long du port, c’est tout un cycle d’investissements qui doit se poursuivre par la réhabilitation de ce qui fut l’une des dernières glacières utilisées pour conserver la pêche : « La Glacière est un bâtiment de 1500 m² sur trois niveaux emblématique d’Étel et idéalement situé, explique Guy Hercend, maire de la commune, ex cadre du groupe Arcelormittal. Ce bâtiment édifié en 1948 a fait la liaison entre l’époque, pas si lointaine, où les poissons étaient simplement ventilés sous des toiles à même le quai et l’arrivée des premiers systèmes de réfrigération embarqués dans les années 60. »

Vue aérienne de la place du Canot et du terre-plein du Pradic. A gauche avec ses doubles alvéoles, la Glacière d'Etel.
Vue aérienne de la place du Canot et du terre-plein du Pradic. A gauche avec ses doubles alvéoles, la Glacière d'Etel. - Photo : @ Nomade Architectes

Revitaliser le port d’Étel

Devenue propriété privée, la Glacière s’est dégradée. Jusqu’à ce que la mairie brandisse le risque de mise en péril. « Des blocs de béton tombaient, même si des travaux d’urgence avaient été faits par les propriétaires », reconnaît l’élu. Pas question de raser ce bâtiment en bord de quai. « Une proposition d’acquisition pour 300 000 euros par la mairie a abouti en 2017, avec le soutien de l’Établissement public foncier (EPF). » La réflexion a sitôt été lancée pour revitaliser tout ce pôle, au cœur du massif dunaire Gâvres-Quiberon, classé 18e site reconnu de France, et de la ria d’Étel. « Étel fut un grand port thonier. La glacière doit redevenir un lieu structurant pour le territoire. »

Le projet prend forme : la glacière doit ainsi accueillir le musée des thoniers d’Étel, l’office de tourisme, mais aussi le siège du syndicat mixte de la Ria d’Étel et du Grand site dunaire. Les entreprises ont aussi leur place : un démonstrateur hydrolien du chantier naval Chantier Bretagne Sud – Ételium sera installé, afin de faire la promotion des énergies marines renouvelables : « En collaboration avec Morbihan Énergies, cette hydrolienne permettra d’alimenter en électricité la glacière, couvrant les besoins de la huitaine d’emplois hébergés et ceux pour l’accueil des visiteurs et du musée, ainsi que l’abri du canot de sauvetage SNSM de l’association Patron Émile Daniel. »

2,7 M€ d’investissements

Le chantier doit démarrer pour une enveloppe de 2,7 millions d’euros, en lien avec les Bâtiments de France et le cabinet Nomade Architectes de Vannes. Une souscription est aussi levée auprès de la Fondation du Patrimoine de Stéphane Bern à hauteur de 150 000 euros.

D’ores et déjà, les travaux ont démarré avec l’aménagement des parkings du Pradic voisins afin de doter Étel d’un port à sec la moitié de l’année : « Ce projet est mené avec la Compagnie des Ports du Morbihan et permettra de doter la proche région d’une deuxième aire de carénage. Il ne s’agira pas de racks verticaux. Les bateaux seront posés, dans le respect du code de vue sur la ria d’ Étel », insiste Guy Hercend qui rappelle aussi que ces travaux vont permettre la mise en continuité du chemin de randonnée GR 34 du Pont-Lorois à la barre d’Étel.

Trois emplois directs seront créés au port à sec. Il doit être achevé en juin 2019, tandis que l’aménagement de la Glacière est attendu pour le courant voire la fin 2021.

Guy Hercend, maire d'Étel. Ex cadre chez ArcelorMittal, l'élu porte avec sa majorité le projet de réhabilitation de la Glacière d'Étel. Il doit accueillir plusieurs structures dédiées au tourisme et aux EMR.
Guy Hercend, maire d'Étel. Ex cadre chez ArcelorMittal, l'élu porte avec sa majorité le projet de réhabilitation de la Glacière d'Étel. Il doit accueillir plusieurs structures dédiées au tourisme et aux EMR. — Photo : Xavier Eveillé

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture