Vannes

Commerce

Kanata parie sur l’épicerie fine canadienne en ligne

Par Ségolène Mahias, le 01 juillet 2019

Depuis Vannes, Laure-Anne Guenego met à portée de clic sirop d’érable, bières et autres articles alimentaires canadiens. Via sa société Kanata et son site e-commerce, elle propose les produits québécois en France et en Europe.

Laure-Anne Guenego, dirigeante de l'épicerie en ligne de produits canadiens Kanata, basée à Vannes
Laure-Anne Quénégo a repris l'épicerie en ligne de produits canadiens Kanata, basée à Vannes, en avril 2019. — Photo : Ségolène Mahias

La créatrice

Depuis avril 2019, la Vannetaise Laure-Anne Guenego est à la tête de Kanata, une entreprise d’import et de distribution de produits québécois fabriqués uniquement par des petits producteurs ou artisans misant sur la qualité. À 38 ans, elle a choisi de franchir le pas après treize années professionnelles très riches. Titulaire d’un DUT de gestion, diplômée d’une école de commerce, elle a fait ses gammes comme contrôleuse de gestion, à La Baule, pour le groupe Barrière avant d’être DAF du groupe de maisons de retraite Kerdonis. Passée par l’entreprise familiale d’hôtellerie de plein air, elle a repris Kanata « séduite par son positionnement en import-export, ses valeurs et ses produits naturels » et a choisi de déménager l’entreprise de Quimper à Vannes, où elle réside.

Le concept

Dénicher des produits canadiens d’épicerie salée, sucrée, jus, bières et autres thés fabriqués par des producteurs authentiques, misant sur la qualité : tel est le concept de Kanata. « Nous avons aujourd’hui 600 références. La vente en BtoB représente 60 % du chiffre d’affaires. Nous nous adressons à des caves, épiceries fines ou restaurants français », détaille Laure-Anne Guenego. Son autre créneau, la vente en BtoC via le site internet. « Nous nous adressons à des Canadiens qui ont de la famille en France et qui ont le souhait de partager leurs bons produits, ou à des Français qui ont vécu au Canada et qui ont envie de retrouver ces saveurs. » Pour mener à bien cette nouvelle aventure, la chef d’entreprise a pu compter sur le soutien du Réseau Entreprendre, dont elle est lauréate, mais aussi le réseau Initiative, le club des cédants et repreneurs d’affaires (CRA), la fondation Entreprendre au féminin ou encore Femmes de Bretagne.

Les perspectives

Ayant déjà recruté une commerciale, Laure-Anne Guenego projette de créer un second poste axé BtoB d’ici fin 2019, avec pour objectif de « mailler le terrain et être présents sur le créneau du cadeau d’entreprise. » Là où Kanata réalisait 500 000 euros de chiffre d’affaires, elle ambitionne de faire mieux et d’atteindre le point d’équilibre financier dès août 2020. « Certains acteurs du marché tutoient les 2 à 3 millions d’euros sur ce créneau, il y a donc une marge de progression envisageable. » Et la jeune dirigeante a su tisser un réseau solide : elle a l'appui de l’ambassade du Canada en France et du Ministère de l’agronomie québécois, « séduit par son soutien aux savoir-faire authentique ». Dans un avenir proche, les développements se feront vers la commercialisation d’herbes et d’épices qui n’existent qu’au Canada. Fortement orientée vers les produits québécois, Kanata s’ouvrira aussi aux autres produits canadiens.

Laure-Anne Guenego, dirigeante de l'épicerie en ligne de produits canadiens Kanata, basée à Vannes
Laure-Anne Quénégo a repris l'épicerie en ligne de produits canadiens Kanata, basée à Vannes, en avril 2019. — Photo : Ségolène Mahias

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.