Vannes

Numérique

Imagina voit plus grand pour ses solutions d'espaces connectés

Par Bertrand Tardiveau, le 31 mars 2022

Emménagement dans de nouveaux locaux, développement de nouvelles fonctionnalités pour mesurer l'empreinte carbone ou encore faciliter les contrôles d'accès… L'entreprise vannetaise Imagina une nouvelle dimension.

Steve Cotonnec, Ronan Gourlay et Brieg Le Formal, fondateurs de la société vannetaise Imagina.
Steve Cotonnec, Ronan Gourlay et Brieg Le Formal, fondateurs de la société vannetaise Imagina. — Photo : Bertrand Tardiveau

Aucune limite ne semble devoir entraver l'essor d'Imagina. Afin de faire face à une croissance soutenue, la société pousse les murs de ses locaux actuels (environ 100 m2) en investissant dans le même immeuble environ 500 000 euros pour un nouveau plateau de 400 m2 où ses salariés commencent à se redéployer.  "Il était temps ! Nous ouvrons un nouveau poste presque chaque mois. Et ce rythme ne devrait pas fléchir : nous pouvons enregistrer jusqu'à cinq nouveaux clients par semaine", se réjouit Ronan Gourlay, cofondateur et responsable commercial. Spécialisée dans le développement de solutions pour espaces connectés, l'entreprise que lui et ses deux copains, à peine trentenaires aujourd'hui, ont fondé en 2016 à Vannes, compte désormais 24 salariés pour un chiffre d'affaires de 1,2 million d'euros en 2021.

Un millier de lieux interactifs

"En nous appuyant sur des réseaux de balises connectées, on a démarré avec la mise au point d'une application mobile qui consistait à mieux présenter le patrimoine bâti ou encore les parcours muséographiques auprès du grand public", rappelle Brieg Le Formal, l'un des associés. Après les villes, principale cible d'Imagina, le concept intéresse bientôt les commerces, les campus, mais aussi les parcs de loisirs (Futuroscope), les transporteurs (SNCF) et les organisateurs d'événements (GL Events). Plus d'un millier de lieux ont ainsi exploité à ce jour les ressources établies par les équipes d'Imagina, soit plus de 500 clients revendiqués, avec une ouverture grandissante en Europe (Pays-Bas et Grèce notamment), ainsi que vers l'Afrique.

Une plateforme d'échanges virtuels

Ces résultats n'ont pas été obtenus sans peine.  "Alors que notre croissance reposait de plus en plus sur l'événementiel, notre modèle a été gravement remis en question durant la pandémie. En réaction,  nous avons mis en place une plateforme web pour mieux répondre aux besoins de plusieurs de nos clients sur des rencontres devenues virtuelles", souligne Steve Cotonnec, président d'Imagina et responsable du pôle innovation.

Sur cette lancée, avec le concours financier de la Région Bretagne à travers le dispositif Inno R&D pour un montant de 50 000 euros, de nouveaux projets ont été engagés. S'appuyant sur une équipe d'une dizaine de développeurs web et mobile, Imagina vise désormais à renforcer l'expérience utilisateur avec notamment la mise en place d'un quiz carbone pour aider le public à estimer son impact environnemental sur un événement.

Les débouchés de la billetterie

Dernière fonctionnalité en date : un système d'authentification avancée pour faciliter l'accès à des espaces sécurisés ainsi qu'à l'ensemble des services qui leur sont associés. "L'idée consiste à proposer une alternative au QR Code du côté de la billetterie", résument les associés qui envisagent une première expérimentation avec l'ouverture de la saison des festivals. De quoi élargir encore davantage les horizons d'Imagina.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition