Industrie

ID Automation double ses capacités et recrute

Par Xavier Eveillé, le 23 septembre 2020

Avec une croissance de 20 % par an, ID Automation (ex ID Automatisme) bénéficie des synergies du groupe rennais Altenov tout en confortant également ses positions régionales dans l'électricité industrielle. De 30 salariés il y a un an et demi, l'effectif doit passer bientôt à 45 personnes sur site.

Thierry Lamour, directeur général de ID Automation, à Plumelin (Morbihan).
Thierry Lamour, directeur général de ID Automation, à Plumelin (Morbihan). — Photo : Xavier Eveillé

Spécialisée dans l’électricité industrielle, l’entreprise de Plumelin (Morbihan) ID Automation (6 millions d’euros de chiffre d’affaires), filiale du groupe brétilien Altenov (450 collaborateurs, 60 millions d’euros de chiffre d’affaires) vient de réceptionner son nouveau site industriel, toujours zone de Keranna. Fondée en 1990, ID Automation (ex ID Automatisme) œuvre également dans l’informatique industriel et la robotique. De 30 salariés il y a un an et demi, l’effectif est d’ores et déjà passé à 40 personnes avec cinq recrutements attendus d’ici fin 2020 : un chargé d’affaires, un chef de chantier, des automaticiens et techniciens de câblage en atelier. Le chiffre d’affaires progresse de 20 % par an : « Cette croissance est conforme à celle de l’ensemble du groupe breton », indique Marc Bergeon, le directeur adjoint du groupe Altenov, basé à Betton et dirigé par Vincent Rault. « ID Automation bénéficie des synergies du groupe, qui a également acquis OET. Altenov est une idée visionnaire de Vincent Rault avec un fonctionnement inversé : la holding est au service de ses filiales. »

Agro et environnement en poupe

Le nouvel outil industriel occupe 2 000 m², dont 1 000 m² de production, 800 m² de bureaux et 200 m² de salles d’agrément. Il représente un investissement de 2,3 millions d’euros avec des gains « appréciables de surface, de confort, d’espaces de travail et de repos », énumère Thierry Lamour, le directeur du site. ID Automation intervient dans tous types d’industries : « L’agroalimentaire et l’environnement sont en forte croissance. Nous travaillons aussi pour l’automobile, l’aérospatiale parfois », poursuit Thierry Lamour. À l’export, ID Automation répond à la demande en envoyant ses propres équipes sur les projets les plus complexes, au Brésil, en Roumanie, Belgique…

L’enjeu RH dans le contexte de la pandémie

L’enjeu crucial a trait aux recrutements : « Le groupe Altenov a embauché l’an dernier 75 salariés et 100 autres recrutements sont en cours sur tous les sites. Le contexte de la pandémie n’a pas facilité les choses, détaille Véronique Reynes, responsable des ressources humaines au siège de Betton. Nous avons fait le choix de conserver nos apprentis et stagiaires pendant la période de confinement. Nous nous sommes arrangés pour garder les contrats. Le plan de recrutement doit donc être maintenu, même s’il est un peu ralenti. » Pour la responsable des ressources humaines, la difficulté principale a trait aux formations en visio à distance : « Cela rend l’intégration aux équipes moins évidente et naturelle. L’autre difficulté tient à l’annulation des salons physiques, même si des solutions de remplacement existent. » Pas facile, non plus, de recruter de jeunes apprentis et diplômés hors salons professionnels physiques, « même si d’autres solutions en ligne ont été organisées ça et là ».

Dans ce contexte, ID Automation maintient néanmoins son plan de développement : « Nous avons la réserve foncière pour doubler à terme, s’il le faut », situe ainsi Thierry Lamour.

Thierry Lamour, directeur général de ID Automation, à Plumelin (Morbihan).
Thierry Lamour, directeur général de ID Automation, à Plumelin (Morbihan). — Photo : Xavier Eveillé

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail