Morbihan

Industrie

Face au Brexit, Knauf avance à pas comptés

Par Ségolène Mahias, le 03 février 2021

Comment appréhender le Brexit quand ses activités sont très interdépendantes de la pêche ? C'est toute l'équation que souhaite résoudre Knauf Industries depuis son site morbihannais. En parallèle, l'industriel mise sur une diversification de ses activités. 

Le Brexit n'est pas sans créer de l'inquiétude dans l'usine morbihannaise de Knauf Industries : elle travaille à 35 % pour le secteur de la pêche.
Le Brexit n'est pas sans créer de l'inquiétude dans l'usine morbihannaise de Knauf Industries : elle travaille à 35 % pour le secteur de la pêche. — Photo : Ségolène Mahias

65 % des activités de Knauf Industries à Guémené-sur-Scorff sont liées à la pêche. Le Brexit est donc un sujet central pour cette entreprise de 32 salariés basée dans le Morbihan. Spécialisée dans la transformation de polystyrène expansé (PSE) en caisses à poisson notamment, elle a suivi de près les dernières évolutions. " Nous livrons les mareyeurs sur une zone qui va de Saint-Malo (35) à La Turballe (44). Nous sommes basés en Centre-Bretagne, ce qui nous permet de livrer rapidement ces zones. Le Brexit créé actuellement beaucoup d’incertitudes. Nous naviguons à vue ", commente Nicolas Pantzer, directeur du site morbihannais. Une inquiétude partagée par les autres sites de production du groupe comme celui de Rouen ou bien encore l’usine de Boulogne-sur-Mer. En effet, si les pêcheurs et mareyeurs doivent être aidés financièrement, nul ne sait ce qu’il en est des fournisseurs de rang 2 comme Knauf et ses contenants, ou des chantiers navals. " Toutefois, le fait que la réduction du quota de pêche se fasse dans le temps est une bonne nouvelle ", modère Nicolas Pantzer. Il se réjouit que la compagnie lorientaise Scapêche (groupe Intermarché), premier armement français et pêchant à 70 % dans les eaux britanniques, ait repris la mer. Cependant, il entend bien poursuivre la diversification des activités au sein de son usine. Elle est déjà bien amorcée sur le créneau de l’alimentaire avec les barquettes de viande ou les éléments de calage pour l’électroménager et des développements sont menés avec la fabrication de flotteurs dans les ports de plaisance. L’accent continuera également à être mis sur la collecte et le recyclage de polystyrène expansé ou PSE, que l’entreprise a amorcé ces dernières années.

Le Brexit n'est pas sans créer de l'inquiétude dans l'usine morbihannaise de Knauf Industries : elle travaille à 35 % pour le secteur de la pêche.
Le Brexit n'est pas sans créer de l'inquiétude dans l'usine morbihannaise de Knauf Industries : elle travaille à 35 % pour le secteur de la pêche. — Photo : Ségolène Mahias

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail