Chimie

Elixance mise sur son polymère biodégradable pour croître

Par Xavier Eveillé, le 08 novembre 2019

Actionnaire à 100 %, Bruno Legentil pourrait finir de payer son usine. Le dirigeant d'Exiolance, entreprise spécialisée dans la coloration et les additifs pour polymères haute température, va remettre au « pot » pour doubler la taille de son entreprise avec l’aide de l’accélérateur chimie de Bpifrance. En parallèle, il continue d'innover et entend doubler son chiffre d'affaires dans les 5 ans.

Bruno Legentil, dirigeant d'Exilance.
Après 10 ans de recherche, Elixance, dirigé par Bruno Legentil, vient de produire les premiers kilogrammes d'un polymère biodégradable même dans l’eau. — Photo : Xavier Eveillé

Sélectionnée par Bpifrance avec 29 autres PME françaises, Elixance a intégré la première promotion de l’accélérateur chimie, développé par les fédérations de la branche. C’était à l’automne 2018. Depuis, l’horizon est dégagé pour l’entreprise d’Elven dirigée par Bruno Legentil (environ 25 salariés équivalent temps plein). De plan quinquennal en plan quinquennal, la société spécialisée dans la coloration et les additifs pour polymères haute température (concentrés de couleurs pour plastiques, additifs ignifugés, stabilisants UV…) connaît une croissance aussi forte que régulière. À l’étroit dans ses murs d’Arzal, l’entreprise a déménagé fin 2016 à Elven avec pour objectif de passer à 3 millions de CA en 2017. Deux ans plus tard, le cap des 5 millions d’euros est franchi. Actionnaire à 100 %, Bruno Legentil doit donc se reposer les bonnes questions.

Statu quo, cession, croissance externe, accroissement des capacités de production ? L’entrepreneur a opté pour cette dernière solution, sans exclure la piste de la croissance externe : « L’usine tout juste agrandie, nous réfléchissons à un nouveau plan à 5 ans visant un doublement du chiffre d’affaires. »

Ambitions à l’export

L’adhésion d’Elixance à l’intégrateur chimie Bpifrance fait d’autant plus sens que les acteurs hexagonaux sont rares dans ce secteur très concentré. « D’une dizaine d’entreprises au niveau national il y a encore dix ans, ne restent que 3-4 grands groupes. Nous sommes, de facto, leader dans l’Ouest… » Avec Bpifrance, Bruno Legentil suit le parcours Diagnostic 360 et des formations à ESCP Paris. En ligne de mire : comment aller plus loin encore ? « Cela va passer par un développement à l’international. L’export pèse 10 %. » Bruno Legentil visite alors les grands comptes. « Nous sommes les seuls à avoir construit en dur. Un de ces grands comptes est venu nous rendre visite et a été surpris de découvrir que nous étions mieux équipés qu’un plateau technique universitaire. Il n’avait jamais vu ça en 80 visites d’usine ! »

Il faut dire qu’Elixance a beaucoup misé sur l’innovation avec des développements dans les polymères renforcés, l’impression 3D, les matériaux biodégradables, les colorants antibactériens ou encore les marqueurs miniaturisés anti contrefaçons.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition