Vannes

Agroalimentaire

D'Aucy : Renforcer les marques et externaliser

Par Xavier Eveillé, le 08 septembre 2017

D'Aucy cède sa filiale Cobral aux Fromentiers de France, tandis que le renforcement des marques autour du légume et de l'oeuf s'accompagne d'un plan d'externalisation. Le groupe ouvre également son capital à ses adhérents agriculteurs.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Fondée en 1972, reprise par le groupe DUC puis cédée en 2010 au groupe D'Aucy (ex Cecab), Cobral (110 salariés, 14 millions d'euros de CA) passe sous le giron du groupe aveyronnais Fromentiers de France (300 salariés, 36 millions d'euros). Spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de pâtes ménagères, de feuilletés et de snack, Cobral évoluait seule dans l'univers D'Aucy. Elle pourra compter sur les synergies de Fromentiers de France, spécialisé dans les métiers de la boule-pâte. La cession illustre la stratégie de développement moyen terme adoptée par le groupe coopératif D'Aucy qui vient d'annoncer l'ouverture de son capital à ses adhérents.

Cobral cédée après rationalisation

Pas assez "core business". Acquise en 2010 par le groupe d'Aucy dans le cadre d'un partenariat avec le groupe DUC, Cobral (110 salariés à Pontivy) vient d'être cédée après plusieurs années de rationalisation et de réorganisation tout azimut. Optimisation de l'outil industriel, de la logistique, montée en gamme des produits commercialisés auprès d'une clientèle RHD, GMS, export mais aussi home service et en freezer center... Cobral pourra évoluer à présent ans un environnement « plus synergique », rappelle le groupe D'Aucy. Le groupe morbihannais consolide en effet ses activités "core business" autour des métiers du légume et des ovo-produits. Après un exercice 2016 impacté par les difficultés de l'agriculture (métiers du lait notamment) et part la chute des cours de céréales, le groupe a vu son chiffre d'affaires légèrement reculer à 1,2 milliard d'euros.

D'Aucy ouvre son capital à ses adhérents

« Un résultat solide vu le contexte qui témoigne de notre résilience. Les fondamentaux permettent de traverser les périodes difficiles, rappelle Denis Ernotte, responsable de la communication du groupe, joint par le JDE. L'endettement est comprimé de 43 millions d'euros en 2016 et les fonds propres renforcés à 288 millions. Nous avons investi 26 millions d'euros et lançons une ouverture du capital à nos adhérents », lesquels ont reçu 2,2 millions d'euros de dividendes en 2016.

Conforter les marques

L'ouverture doit permettre de conforter la stratégie à moyen terme visant à renforcer les marques, notamment la marque emblématique d'Aucy et la marque Cocotine (restauration à domicile) destinée à proposer des produits à plus forte valeur ajoutée à base d'oeuf. L'ouverture aux coopérateurs adhérents vise également à accélérer le développement export et l'externalisation (acquisitions). Basé à Theix, le groupe coopératif breton emploie 4.300 salariés et compte 9.000 adhérents agriculteurs. Il exporte principalement en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.