Vannes

Cyberdéfense : La gestion de crise s'apprend à Vannes

Par Ségolène Mahias, le 01 mai 2015

La cybersécurité prend une place croissante au sein des entreprises. A Vannes, un centre de gestion des cyber-attaques se prépare à ouvrir ses portes.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Imaginer une attaque cybernétique visant les aéroports et voies ferrées ou bien encore auprès des bases logistiques des enseignes de la GMS. À l'échelle d'un pays, zizanie et psychose assurées.




Des étudiants " chassés "

Face à des risques croissants d'attaques cybernétiques, un outil unique prend forme à Vannes. Il prend place dans les locaux de l'ENSIBS où est proposée depuis septembre 2013 une formation d'ingénieurs par alternance en cyberdéfense. « Nous prenons 25 étudiants par promotion pour quelque 200 dossiers de candidatures. La demande est abyssale, nous pourrions en placer beaucoup plus », souligne Charles Préaux, directeur de la formation en cyberdéfense et du centre commun de gestion de crise cybernétique.




1,3 M€ d'investissements

De la formation des futurs ingénieurs à la mise en place du futur PC de crise, il n'y a que quelques clics. En effet, le programme de la formation impose que les étudiants soient mis en situation d'attaque - défense. Un tour de table financier a été effectué pour financer cet équipement unique en France dont le coût atteint 1,3 M€. Il rassemble l'UIMM, soutien financier de la première heure, l'UBS, le Conseil régional, le Conseil général du Morbihan et Vannes Agglo. Avant le début de l'été, les six salles de travail, équipées de murs d'écrans et des derniers outils technologiques, seront équipées. Le tout en milieu confiné.




Un outil ouvert aux entreprises

Comme Charles Préaux, l'UIMM, souhaitait que cet équipement soit ouvert aux entreprises. Testé grandeur nature par les étudiants à la rentrée prochaine, l'outil sera proposé aux entreprises en fin d'année 2015. Elles auront deux portes d'entrée : soit par le biais de la sensibilisation à cette thématique soit par le prisme de la formation. « Les entreprises peuvent décider de former leurs équipes techniques à la protection de leurs infrastructures IT. Nous pouvons donc construire des scénarii d'attaques complexes avec elles. » Le lien avec les entreprises sera tissé par un club partenaires qui va organiser les relations commerciales. « Nous nous adressons à toutes les tailles d'entreprises : groupe, PME ou TPE. Le coût sera volontairement accessible », détaille Charles Préaux. D'ores et déjà une dizaine d'entreprises ont signifié par écrit leur soutien à l'outil.
Contacts
: 06 99 97 07 23 @email

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.