Lorient

Numérique

Coopeo va désormais scruter les factures des professionnels du BTP

Par Ségolène Mahias, le 19 septembre 2022

Lancée en 2017 à Lorient La Base, l’entreprise Coopeo développe son offre d’analyse de factures fournisseurs. Après les secteurs de la boulangerie et de la restauration, le BTP et plusieurs cabinets d’expertises comptables retiennent sa solution.

Cyrille Jegoux, fondateur de Coopeo, met en place la diversification sectorielle de son offre de service.
Cyrille Jegoux, fondateur de Coopeo, met en place la diversification sectorielle de son offre de service. — Photo : Coopeo

Depuis 2017, Coopeo et son application de contrôle et d’analyse des factures fournisseurs ont fait du chemin. L’entreprise lorientaise compte à ce jour pas moins de 400 clients situés en France mais aussi à Monaco et au Luxembourg. Créée par Cyrille Jegoux, ancien fournisseur pour des boulangers et restaurateurs, cette PME élargit aujourd’hui son champ d’action. À l’heure du premier confinement de mars 2020, Coopeo réalise ses 180 000 euros de chiffre d’affaires à parts égales entre ses clients du secteur de la boulangerie et celui de la restauration. La fermeture des commerces, notamment des restaurants, a conduit la société à revoir sa stratégie. Quelques entrepreneurs locaux du bâtiment testent leurs services. "Et puis, nous avons eu un appel de l’entreprise Domty Constructions dans le Var. Ils cherchaient quelqu’un pour contrôler leurs factures fournisseurs. Le message était clair : si vous faites ce que vous dites, c’est sûr votre société réussira", dévoile Cyrille Jegoux. Domty Constructions économise quelques milliers d’euros après avoir sollicité Coopeo et figure aujourd’hui parmi ses clients. Lancée en 2021, l’offre gagne de plus en plus d’acteurs en région mais aussi sur tout le territoire. "C’est pourquoi, nous avons décidé d’ouvrir à tous les secteurs d’activité la possibilité de contrôler ses factures et d’analyser ses achats."

Alliée des comptables

L’évolution de l’offre de Coopeo se fait en parallèle de la croissance constante de son chiffre d’affaires. "Nous sommes passés de 70 000 euros en 2019, à 180 000 euros en 2020. En 2021, notre exercice s’est clos à 450 000 euros et nous visons les 800 000 euros de chiffre d’affaires d’ici la fin 2022." Les effectifs sont passés de 14 personnes en début d’année à 18 salariés récemment. "Il y a trois grands types de fonctions dans l’entreprise : l’intégration de factures réalisée par des profils administratifs et comptables, le développement informatique pour les supports mobiles et web puis la partie commerciale et supports clients." Pour héberger ses équipes, Coopeo a pris possession de nouveaux locaux, rue Jacques Ange Gabriel à Caudan.

Coopeo ne compte pas s’arrêter là. La PME a entrepris de se rapprocher de cabinets d’expertises comptables. Elle leur propose d’intégrer son offre dans le service global qu’ils peuvent apporter à leurs clients. "Cela leur permet d’apporter de l’analytique concernant les factures et les achats sans avoir besoin d’attendre le bilan de fin d’année." Les cabinets Fiduest, Stangelin, Fid’ouest ont déjà souscrit à la solution.

Soucieux d’avoir toujours une longueur d’avance, Cyrille Jegoux et ses équipes "entendent poursuivre l’enrichissement permanent de leurs offres. Je peux dire aujourd’hui que nous sommes la seule société, sur ce segment, où toutes les factures passent devant un œil humain. Ce niveau de précision dans le détail n’est proposé que par Coopeo.

Depuis septembre, la société peaufine la mise en place d’un annuaire des fournisseurs en restauration et boulangerie, ses "spécialités historiques". L’idée est d’offrir à ses clients une base qualifiée de près de 5 000 fournisseurs adaptés à leurs profils et besoins ; une offre qui pourra être taillée sur mesure grâce à l’analyse des factures.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition