Morbihan

Banque

Comment le Crédit Agricole du Morbihan a tiré son épingle du jeu en 2017

Par Xavier Eveillé, le 22 mars 2018

En dépit d'une érosion du produit net bancaire due à la vague de renégociation des crédits habitat en 2017, le Crédit Agricole du Morbihan renforce sa collecte et son résultat net. L'immobilier des particuliers et l'agriculture ont porté l'activité, tandis que les entreprises se tournent davantage vers la désintermédiation.

Hervé Le Floc'h, président du Crédit Agricole du Morbihan, Catherine Laudic-Gaerthner maire du Village by CA Morbihan, Pierre-Louis Boissière, directeur général de la caisse régionale mutualiste.
Hervé Le Floc'h, président du Crédit Agricole du Morbihan, Catherine Laudic-Gaerthner maire du Village by CA Morbihan, Pierre-Louis Boissière, directeur général de la caisse régionale mutualiste. — Photo : Xavier Eveillé

Malgré une érosion du produit net bancaire (-1,3% à 202,5 millions d'euros) due à l'impressionnante vague de renégociation des crédits habitat en 2017 qui a touché tout le secteur financier, la banque mutualiste présidée par Hervé Le Floc'h enregistre une collecte de près de 11,5 milliards d'euros, en hausse de +5%. Le résultat net progresse à +36,2 millions d'euros (+32,7 M€ en 2016) et l'indice de satisfaction clients à 67 % (+2 points sur un an, +12 sur deux ans). Les ratios de solvabilité et de liquidité s'inscrivent également en hausse. 

Record de prêts immobiliers

Plusieurs raisons sont invoquées : la maîtrise du coût du risque (-27,9%) et des charges de fonctionnement (-0,3%) mais aussi le dynamisme commercial dans un contexte de taux bas persistant. "Nous revenons enfin à des taux à 10 ans supérieurs aux taux des PEL et des livrets A, c'est un retour à la normale après l'inversion de 2012", explique Pierre-Louis Boissière, le directeur général du Crédit Agricole du Morbihan (près de 1100 salariés, environ 450 000 clients). "L'année 2017 a été notre première année du plan à moyen terme sur le digital qui porte déjà ses fruits et nous avons enregistré un nouveau record de prêts, à 1,619 milliard d'euros."

Désintermédiation des entreprises

Le consensus parie désormais sur une légère remontée des taux en 2018. Les crédits immobiliers aux particuliers progressent de 9%, à 909 M€, les prêts consommation aux particuliers de 15%, à 167 M€, les prêts professionnels de 33%, à 226 M€. Les prêts aux entreprises baissent de 27%, à 114 M€, en raison d'une tendance à la désintermédiation. "Les entreprises se repositionnent actuellement sur les marchés de capitaux", poursuit Pierre-Louis Boissière. L'agriculture fait exception : le recours aux prêts croît de 10%, à 169 M€, avec notamment beaucoup d'investissements dans le porc et la filière laitière, où la hausse du prix du lait a boosté le volume des projets financés de 30% l'an dernier.

Le Crédit Agricole du Morbihan gagne également en compétitivité grâce aux coopérations régionales, notamment bretonnes. Les investissements dans le digital et les nouveaux services se font pour beaucoup entre caisses régionales. Les nouveaux produits concernent en particulier l'affacturage en ligne (Cash in Time) et l'offre Eko CA (appli bancaire et banque en ligne).

La caisse régionale investit également autour de 100 000 euros dans le lancement du "Village by CA" morbihannais avec une ouverture prévue fin avril à Vannes. Douze start-up sélectionnées seront soutenues (dont neuf également hébergées) sur une période d'un an renouvelable une fois. 

Hervé Le Floc'h, président du Crédit Agricole du Morbihan, Catherine Laudic-Gaerthner maire du Village by CA Morbihan, Pierre-Louis Boissière, directeur général de la caisse régionale mutualiste.
Hervé Le Floc'h, président du Crédit Agricole du Morbihan, Catherine Laudic-Gaerthner maire du Village by CA Morbihan, Pierre-Louis Boissière, directeur général de la caisse régionale mutualiste. — Photo : Xavier Eveillé

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail