Morbihan

Formation

Comment Amanda Grey se prépare à la réforme du compte formation

Par Xavier Eveillé, le 18 juin 2019

Avec la réforme du congé individuel de formation, 2019 est une année charnière pour le centre de formation continue pour adulte Amanda Grey, basé à Caudan, spécialisé dans le perfectionnement à l'anglais.

Amanda Grey (au centre) et son équipe anglophone.
Avec la réforme du compte personnel de formation, le centre Amanda Grey va devoir conquérir un nouveau public plus large, moins préparé à l’anglais, en reconversion ou en réorientation professionnelle. — Photo : @ Amanda Grey

Son centre de formation agréé spécialisé dans l’anglais d’affaires et technique fait office de référence en pays de Lorient et au-delà. Amanda Grey a quitté l’Irlande natale pour la France il y a une vingtaine d’années, maîtrise de traduction technique en poche. Elle emploie aujourd’hui quatre personnes dans son centre (285 000 euros de CA en 2018) également ouvert aux remises à niveau de salariés, grâce à l’immersion et le jeu. L’année 2019, marquée par la réforme du compte individuel de formation, va bousculer sa profession.

« Nous allons accueillir davantage de salariés de manière individuelle, décrit la dirigeante. La réforme ouvre des droits à la formation monétisés qui seront crédités sur des comptes et que le salarié pourra directement utiliser via une application. » Le nouveau système, géré par la Caisse des Dépôts, est attendu pour novembre.

Vers un boom des formations immersives

Pour Amanda Grey, cette révolution va voir coexister un public qui choisit sa propre formation individuellement, et un autre qui la choisit en coconstruction avec l’employeur. « Pour nous, cela veut dire qu’il faut bâtir une nouvelle reconnaissance de marque, car nous ne serons plus seulement choisis en association directe avec les employeurs. » Pour s’adapter à cette nouvelle donne, la méthode immersive ne change pas : « Nous sommes reconnus pour notre approche ludique et immersive et proposons des formations transverses. Nous pensons d’ailleurs que cette réforme, certes compliquée à appréhender pendant cette période de transition, va booster les formations immersives », poursuit Amanda Grey, dont les formations sont d’ores et déjà éligibles au compte personnel de formation (CPF).

La société de Caudan utilise tout un éventail de jeux et de mises en situation, pour former des adultes, qu’ils soient dans une logique de perfectionnement en anglais d’affaires et technique ou qu’ils cherchent à reprendre confiance avec leur maîtrise de la langue de Shakespeare. « Bon nombre de salariés en France sont fâchés avec l’anglais car le système scolaire a survalorisé le niveau écrit, en grammaire notamment. C’est comme si on vous expliquait le fonctionnement du moteur d’un véhicule dans le détail simplement pour passer le permis de conduire. »

Une communication ciblée

La réforme du CPF va amener un nouveau public. « L’anglais est la formation adulte la plus demandée. Cela devient indispensable dans un nombre croissant d’activités. L’enjeu pour nous est de nous préparer à l’arrivée d’un public plus large et moins préparé à l’anglais avec beaucoup de personnes en reconversion, en réorientation professionnelle. »

Pour ce faire, le centre de formation a opté pour une double campagne sur les réseaux sociaux et dans les rues du pays de Lorient. Elle a travaillé avec l’agence de Lanester Selltim avec des affiches 4x3 à trois périodes clés (avril, juin et septembre). « La campagne d’affichage cible le public du pays de Lorient, celle sur les réseaux sociaux permet de toucher des personnes venant de tout le Morbihan, du Finistère voire de la région parisienne pour certaines professions », espère la dirigeante.

Amanda Grey (au centre) et son équipe anglophone.
Avec la réforme du compte personnel de formation, le centre Amanda Grey va devoir conquérir un nouveau public plus large, moins préparé à l’anglais, en reconversion ou en réorientation professionnelle. — Photo : @ Amanda Grey

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.