Vannes

Commerce

Casino : Permis de jouer à Vannes

Par Stéphanie Biju, le 06 mars 2015

Etablissement de jeux La Sbec (Société bretonne d'exploitation de casino) a reçu l'autorisation du ministère de l'Intérieur pour l'ouverture d'un casino à Vannes. Les jeux démarreront dès fin juin dans un établissement provisoire. Le casino définitif verra le jour en 2016.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

C'est une longue procédure qui a trouvé son épilogue, le 28 janvier dernier, avec l'autorisation délivrée par le ministère de l'Intérieur, à la Sbec (Société bretonne d'exploitation de casino) d'ouvrir un établissement de jeux, dans le Parc du Golfe à Vannes. Après Fréhel et Saint-Quay-Portrieux dans les Côtes-d'Armor, Quiberon et Larmor-Plage (en cours de construction), la société, dirigée par Alain Aupiais et Hugo Corbillé, via la Financière Ficaudière, confirme sa stratégie de création d'un groupe régional dans l'univers des casinos.




15 M€ investis

A Vannes, « un établissement provisoire ouvrira dès fin juin 2015 dans l'ancienne salle de concert L'Ephémère », annonce Hugo Corbillé. 800.000€ seront investis dans le rhabillage intérieur et extérieur de ce bâtiment de 550 m². Les travaux ont démarré en février. Le casino définitif, lui, verra le jour à l'horizon 2017 sur un terrain voisin de 6.400 m², mis à disposition par la ville de Vannes dans le cadre d'un bail emphytéotique administratif d'une durée de 20 ans. La Sbec y construira un bâtiment de 3.000 m², comprenant une salle de jeux, une salle de spectacle pouvant accueillir 400 personnes et un restaurant d'une capacité de 300 couverts, complété d'un parking de 170 places. Ce projet représente un investissement de 15 M€, dont 1,8M€ en matériel de jeux, pour la Sbec. Une société délégataire qui par ailleurs versera un loyer annuel de 40.000 € à la ville de Vannes ainsi qu'une redevance « casino », entre 800.000 € et 1,21 M€, calculée sur son chiffre d'affaires.




90.000 joueurs par an

« Le potentiel du casino de Vannes est équivalent à celui de La Baule », estime Hugo Corbillé. Selon l'étude d'impact économique qu'a dû délivrer la Sbec pour obtenir son autorisation, ce sont 80 à 90.000 joueurs, qui pourraient fréquenter chaque année ce casino vannetais. « Nous tablons, sur 12 à 13 M€ par an de " produit brut jeux " (PBJ), c'est-à-dire la somme jouée par les clients de laquelle est déduit ce qui leur est reversé. »




Développer le tourisme d'affaire

L'ouverture doit s'accompagner de la création de 80 emplois dans des profils très variés : contrôleurs à l'entrée, techniciens, caissiers, agents de sécurité, serveurs, cuisiniers... Une trentaine de recrues seront en poste dès l'été prochain. Enfin, la Sbec espère attirer une population de congressistes dans le cadre du développement du tourisme d'affaire, dans la future salle de concert qui pourra aussi accueillir séminaire et autres événements d'entreprise. « Un tel équipement avec vue sur mer, une bonne restauration et tout un panel d'activités touristiques, sportives proposées en marge : c'est une offre qui n'existe pas encore sur Vannes », commente Hugo Corbillé.

Sbec



(Pornic) Directeurs : Alain Aupiais et Hugo Corbillé CA 2013 : 151.148 €

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition