Morbihan

Transport

Breizh Remorques consolide son expansion

Par Bertrand Tardiveau, le 30 juin 2022

Près de dix ans après sa création à Vannes, le spécialiste des attelages routiers Breizh Remorques vient de lancer un troisième point de vente à Quimperlé pour consolider une activité toujours plus soutenue.

Forts de leur succès, les fondateurs de Breizh Remorques envisagent de développer leur marque par contrat de franchise.
Forts de leur succès, les fondateurs de Breizh Remorques envisagent de développer leur marque par contrat de franchise. — Photo : Bertrand Tardiveau

Comptant 9 salariés avec un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros, en progression de 20 % depuis deux ans, l’enseigne Breizh Remorques continue d’essaimer en Bretagne sud. Après un lancement en 2013 à Ploeren près de Vannes, puis l’ouverture d’un second point de vente à Muzillac en 2018, l’entreprise pilotée par Guillaume Gauthier et Gaëlle Prévot, respectivement associés à 80 % et 20 %, vient d’inaugurer son troisième point de vente à Quimperlé, dans le Finistère.

Disposant d’un parking clôturé de 2 000 m2 doublé d’un espace de plus de 300 m2 couvrant des bureaux, un magasin et un atelier, ce nouveau site implanté sur la zone industrielle de Kervidanou 4 a mobilisé un investissement d’environ 180 000 euros. "Le point fort, c’est le pont de levage d’une capacité de 5 tonnes qui facilite beaucoup nos interventions", se réjouit Guillaume Gauthier. Le cœur de métier de Breizh Remorques, c’est en effet la pose d’attelage pour véhicules légers, utilitaires ou camping-cars. "Combinant un savoir-faire en mécanique mais aussi en électricité, l’opération peut prendre 3 à 4 heures avec un coût allant de 500 à 700 euros. Nous en réalisons plus de 500 par an", explique le dirigeant.

Le pari de la qualité

L’autre spécialité de Breizh remorques, c’est l’expertise dans l’entretien et la réparation des remorques. "C’est un vrai gage de confiance pour nos clients", fait valoir Gaëlle Prévot. Outre la commercialisation de pièces détachées, Breizh Remorques cultive aussi un rôle de conseil. "Quand il s’agit de remorques ou même de caravane, l’aspect sécurité et réglementaire est fréquemment sous-évalué. À défaut de contrôle technique obligatoire, il est souvent trop tard quand on vient nous voir", regrette la responsable.

Breizh Remorques propose enfin un catalogue de produits avec des châssis robustes en acier galvanisé, "des modèles soigneusement choisis, loin des fournisseurs dominants qui en cassent les prix en pariant sur les volumes au détriment de la qualité". Tout en assurant une fidélisation de la clientèle, cette stratégie tend à valoriser le travail des équipes.

Difficultés pour recruter

Breizh Remorques, c’est l’histoire d’une association qui s’est construite sur les enseignements tirés d’un échec entrepreneurial. Gaëlle Prévot arrive en 2010 comme comptable au sein de la société Remorques Le Lagadec où Guillaume Gauthier officie déjà en tant que chef de magasin. "L’affaire était en train de péricliter. Si nous avons eu en projet de la reprendre, elle était tellement mal en point que nous avons préféré repartir d’une feuille blanche en nous appuyant sur notre connaissance du secteur", expliquent les dirigeants.

Alors que la recette de Breizh Remorques commence désormais à payer, de nouveaux obstacles apparaissent. "Malgré un cadre convivial et les possibilités d’évolution, recruter de nouveaux collaborateurs se révèle assez compliqué, avance Gaëlle Prévot. Attirer les jeunes vers ce métier relève du défi, et faute de cursus spécifique, nous formons beaucoup en interne."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition