Vannes

Services

Bini remet le couvert avec son kit nomade

Par Ségolène Mahias, le 26 septembre 2021

Parties de l'idée de réduire la quantité de déchets à l'heure du déjeuner, Alice Abeille et Perrine Motte ont conçu un kit de couverts réutilisables. Au travers de leur entreprise Bini, elles investissent le créneau des accessoires de repas nomades. 

Perrine Motte et Alice Abeille, ont co-fondé Bini où elles développent des accessoires réutilisables pour des repas nomades. 
Perrine Motte et Alice Abeille, ont co-fondé Bini où elles développent des accessoires réutilisables pour des repas nomades.  — Photo : Bini

Les créatrices

Quand le destin ne tient qu’à des pauses déjeuners ou presque. Installées à Paris, Alice Abeille et Perrine Motte ont des carrières bien tracées : la juriste et la spécialiste des fusions acquisitions, amies dans la vie, partagent aussi des pauses déjeuners. "Nous étions toujours sidérés de la quantité de déchets générés à l’heure du déjeuner. De l’envie de les réduire est née l’idée de notre nouvelle activité." En effet, Alice Abeille et Perrine Motte font le constat que les alternatives ne renvoient qu’à des couverts en plastique ou en bois "mais qui viennent de l’autre bout du monde, ce qui n’est pas satisfaisant". Les deux jeunes femmes planchent alors sur un concept de couverts réutilisables "issus de matières biosourcées et au design sympa pour donner l’envie au plus grand nombre de les utiliser." De cette conviction naît la volonté de créer leur propre entreprise et de quitter leurs emplois respectifs.

Le concept

Après avoir testé la validité de leur concept du réutilisable dans une vingtaine de restaurants parisiens en février 2020, les deux jeunes femmes ont définitivement mis sur les rails leur entreprise dénommée Bini basée à Vannes et Paris. Soutenue par l’incubateur breton Emergys, la technopole vannetaise Vipe et le réseau France Initiative, la start-up a pu s’entourer des services d’un bureau d’études et d’un designer. Elles ont aussi gagné des concours initiés par Orange et Veolia. S’appuyant sur un apport personnel et bénéficiant d’un concours bancaire, elles se sont mises en quête d’un fabricant. Et c’est à Angers que les deux chefs d’entreprise ont pu trouver un industriel capable de fabriquer les couverts qui composent leur kit nomade. "La matière première est à base de déchets de copeaux de bois", précise Perrine Motte. Au final, trois kits de couleurs sont disponibles avec "un couteau qui coupe, une fourchette qui pique, une cuillère et des baguettes pour ceux qui préfèrent. La boîte permet de transporter ses couverts, propres ou à laver. Le tout passant au lave-vaisselle et pesant un tout petit peu plus que 100 grammes." Le tout vendu 5,90 euros l’unité ou 16,9 les trois kits.

Les perspectives

En mars dernier, Bini a dépassé tous ces objectifs avec une campagne de financement participatif lancée sur Ulule. "Nous avons vendu 7 000 kits quand notre objectif était fixé à 100 kits. Nous avons donc lancé la production de 50 000 kits chez notre partenaire industriel." Perrine Motte et Alice Abeille ont aussi structuré leurs circuits de distribution. "Nos kits sont vendus dans des points de restauration à emporter comme Poké Bar. Nous comptons une quinzaine de chaînes moyennes de restaurants comme clients et des boutiques telle que La Grande Épicerie de Paris." Outre leur e-shop, elles misent aussi sur le créneau du cadeau d’affaires pour lisser le côté saisonnier que peuvent avoir leurs produits. "Nous proposons de personnaliser les kits avec une gravure de la matière au laser." Pour leur première année d’activité, elles visent les 150 000 euros de chiffre d’affaires et espèrent atteindre le million d’euros d’ici trois ans. Dans le même temps, leur effectif passerait de 4 personnes à 10 salariés. À terme, la gamme pourrait s’élargir à d’autres accessoires nomades comme des bols ou des pailles.

Perrine Motte et Alice Abeille, ont co-fondé Bini où elles développent des accessoires réutilisables pour des repas nomades. 
Perrine Motte et Alice Abeille, ont co-fondé Bini où elles développent des accessoires réutilisables pour des repas nomades.  — Photo : Bini

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail