Industrie

BCF : A l'assaut de l'Amérique du Sud

Par Ségolène Mahias, le 04 septembre 2015

Chimie Quatre ans après le lancement de ses premiers investissements, BCF vient de clore ce programme. Au total : 18 millions d'euros ont été investis La PME, qui fabrique des acides aminés, vient également d'ouvrir un bureau commercial au Pérou.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Depuis Pleucadeuc, près de Malestroit, Bretagne Chimie Fine joue la carte de l'international. Réalisant déjà 60 % de ses 26 millions d'euros de chiffre d'affaires à l'export, l'entreprise qui extrait des acides aminés à partir de plumes de volailles n'entend pas en rester là. Et c'est à l'assaut de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud qu'elle part. « Nous venons d'ouvrir un bureau à Lima au Pérou. Nous n'étions pas présents dans cette partie du monde. Par le biais de cette implantation, nous allons évaluer le potentiel de cette zone », précise Jacques Pidoux, P-dg de l'entreprise.




18 millions d'euros d'investissements

Ce nouveau bureau commercial pourrait avoir le même succès que celui de Bangkok qui a permis à BCF de percer sur le marché asiatique. À ce jour, son premier client est d'ailleurs le Japon. Cette expansion internationale s'appuie sur un ancrage fort sur ses bases morbihannaises. Fin juin, l'industriel a d'ailleurs marqué par un grand événement, rassemblant ses clients, fournisseurs, acteurs du territoire, la finalisation de son programme d'investissements. « Nous avons investi 18 millions d'euros ces quatre dernières années », commentent Jacques Pidoux et Renaud Sergheraert, directeur général.




Maîtrise à 100 % du process

Ces 18 millions d'euros ont été consacrés à l'augmentation des capacités de production, à des rénovations, aux lancements de nouveaux produits, de nouvelles unités de production de concentrés de mix d'acides aminés et fabrication de carbocistéine, un fluidifiant pour les bronches. Mais l'investissement majeur renvoie à la construction de la tour de séchage. « Cette tour représente un tournant stratégique. Nous maîtrisons désormais 100 % du process », résume le duo de dirigeants. En effet, jusqu'alors les acides aminés passent d'un état liquide à un état solide. Jusqu'alors cette opération était effectuée chez un sous-traitant de la Manche. Cet outil sera sans nul doute un vecteur rapide de performance pour BCF : il apporte de la souplesse et réduit les coûts de transport et de logistique.




En conquête du marché de la nutrition sportive

La force de l'entreprise réside également dans ses marchés. Elle est présente notamment dans le domaine de l'industrie pharmaceutique où ses acides aminés rentrent dans la composition de sirops visant à réduire l'encombrement des bronches. Les acides aminés de BCF sont prisés des professionnels de la nutrition infantile. On les retrouve également dans les compléments alimentaires. Autres débouchés : celui de l'alimentation animale et l'industrie agroalimentaire. « Nous avons décidé de nous intéresser au marché de la nutrition sportive et notamment à la question de la récupération après l'effort », dévoile Jacques Pidoux. Après plus d'une année de développement en R & D et une adaptation du process, BCF a mis au point un mix d'acides aminés qui permet la facilitation de la récupération après un effort. Ce nouveau produit porte le nom d'Amino-ez. Sa promotion est lancée en Europe mais aussi en Asie du Sud-Est ainsi qu'en Amérique centrale et Amérique du Sud. Un site internet sera même totalement dédié à ce produit. Très internationalisée et face à une concurrence asiatique, BCF a fait le choix d'un ancrage conforté sur le territoire où sont produites ses matières premières. Leurs acides aminés sont élaborés à partir de plumes de poulets, très majoritairement issus d'élevages bretons. Pour autant, l'entreprise qui entend bien continuer à grandir n'exclut pas un jour de « procéder à de la croissance externe. On ne se ferme pas cette porte. »



Ségolène Mahias

BCF
(Pleucadeuc) P-dg : Jacques Pidoux 115 salariés 26 millions d'euros de CA 02 97 26 91 21 www.bcf-lifesciences.com

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail