Morbihan

Infrastructure

Avec Atout Ports, la Compagnie des Ports s’ouvre à l’Europe

Par Xavier Eveillé, le 06 novembre 2019

La Compagnie des Ports du Morbihan, qui exploite 16 ports de plaisance, vient de créer la société d’économie mixte Atout Ports. Elle développe le réseau européen Passeport Escales. La Compagnie poursuit aussi ses investissements à Port-Haliguen ou encore Locmiquélic. 

Françoise Huerre, directrice de la Compagnie des Ports et de la société d'économie mixte Atout Ports.
Françoise Huerre, directrice de la Compagnie des Ports et de la société d'économie mixte Atout Ports. — Photo : Xavier Eveillé

Détenue par le Conseil départemental à 87,5 % et par les communes et syndicats intercommunaux des ports concernés, la Compagnie des Ports fait sa mue. La société publique locale vient de créer une société d’économie mixte. Active depuis le mois de juin et baptisée Atout Ports, elle compte 5 salariés (à comparer aux 130 salariés permanents et 109 saisonniers de la société publique) et permet à la Compagnie des Ports de vendre des prestations et des expertises à l’extérieur de son territoire d’intervention habituel. « Une société d’économie mixte permet ce type de prestations, là où une société publique ne peut travailler que pour ses actionnaires », explique Françoise Huerre, directrice de la Compagnie des Ports depuis 2010.

Rachat de la société Primocéan

Dans cette optique, Atout Ports vient de racheter cet été la TPE vannetaise Primocéan qui gère le système Passeport Escales, une plateforme numérique permettant à des plaisanciers de trouver une place libre pour deux nuitées gratuites dans 150 ports en Europe. « Outre l’avantage indéniable pour les plaisanciers, Passeport Escales permet aux capitaineries d'améliorer et d'uniformiser la gestion des rotations. Un système de compensation entre les ports a été mis en place », explique Françoise Huerre. Au-delà de deux nuitées, les plaisanciers payent l'emplacement. Cette prestation connaît un important succès avec des ports adhérents au Royaume-Uni, en Espagne, deux pays déjà bien représentés, mais aussi en Belgique, au Portugal, et au-delà de l’Europe, au Maroc. L'activité, encore marginale par rapport à celle générée par la maison mère, permet donc de capter de nouvelles ressources, sans solliciter l'impôt. Une tendance de fond dans le paysage des sociétés publiques locales et des sociétés d'économie mixte.

Plus important chantier en cours dans un port

L’autre mission d’Atout Ports a trait à l’ingénierie portuaire et peut assurer des missions en lien avec les ingénieurs de la Compagnie des Ports. Les ingénieurs travaillent actuellement, sur appels d'offres, sur le chantier de rénovation de Port-Haliguen, à Quiberon. Un investissement de 30 millions d’euros (financé à 80 % par la Compagnie des Ports), le plus important en cours dans un port en France. Il porte sur le dragage du port, la refonte et l’agrandissement des darses, mais aussi de l’accueil, en passant par l’amélioration de l’interface avec le centre-ville de Quiberon. L’enjeu n’est pas seulement qualitatif et capacitaire (1 300 places contre 1 150 avant). Il consiste à mieux connecter le port à la ville. « Les infrastructures maritimes sont achevées, explique Dominique Herisset, directeur de Port Haliguen. L'année 2020 va être consacrée à la construction de la nouvelle capitainerie et des locaux pour les professionnels. »
Autre investissement notable en cours : le dragage et la rénovation et transformation de l’ancien centre de plongée en bâtiment SNSM à Locmiquélic.

Françoise Huerre, directrice de la Compagnie des Ports et de la société d'économie mixte Atout Ports.
Françoise Huerre, directrice de la Compagnie des Ports et de la société d'économie mixte Atout Ports. — Photo : Xavier Eveillé

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.