Morbihan

Mécanique

Arland s'agrandit à Ploërmel pour suivre sa croissance

Par Ségolène Mahias, le 15 février 2019

Le fabricant de pulvérisateurs agricoles Arland met le cap sur Ploërmel. La filiale du groupe sarthois Buisard construit un bâtiment de 1 500 mètres carrés pour accélérer sa croissance. Elle prévoit déjà de doubler son outil de production d'ici à cinq ans et devrait recruter prochainement. 

Landry Jaglin, directeur opérationnel d'Arland
Landry Jaglin est directeur des opérations d'Arland. Il supervise les travaux du futur site du fabricant de pulvérisateurs agricoles à Ploërmel. — Photo : Ségolène Mahias

Arland prend la clé des champs. Rare spécialiste français à ne fabriquer que des pulvérisateurs agricoles, l'entreprise se construit un nouvel avenir à Ploërmel (Morbihan), à une trentaine de kilomètres de son site historique de Ménéac. « Nous sommes établis sur deux bâtiments adjacents de 1 000 mètres carrés. C'est devenu trop petit et non adapté à nos besoins actuels. Nos machines et nos salariés ont besoin de plus d'espace », résume Landry Jaglin, directeur opérationnel d'Arland depuis quatre ans.

Nouveau bâtiment et nouveaux équipements

Filiale du constructeur de cabines pour matériels pour l'agriculture et les travaux publics Buisard, basé à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), depuis 2010, Arland a finalement choisi Ploërmel pour implanter son nouveau projet sur un terrain de 12 000 m². « Il était important de rester sur le bassin de vie de nos salariés. Les connexions routières sont aussi intéressantes, aussi bien pour une proximité avec nos sous-traitants que pour nos expéditions. »

Le bâtiment de 1 500 m² et les 300 m² de bureaux sont en cours de construction sur la zone du Bois Vert. L'investissement atteint 1,5 million d'euros pour ce projet. « La livraison est prévue pour fin avril et nous devrions déménager en mai », précise Landry Jaglin. L'ensemble va permettre à l'entreprise de se doter de nouveaux équipements, notamment en manutention. « Actuellement, nous n'avons pas de pont roulant par exemple. Nous investirons aussi dans une cabine de peinture et donc nous pourrons réinternaliser cette activité. » L'accent sera également mis sur l'ergonomie des postes. A la clé, de meilleures conditions de travail et des gains de productivité sur la partie montage. En 2017, Arland avait fabriqué 130 machines. Le chiffre devrait être porté à 150 rapidement. 

Recruter une tiers d'effectif en plus

En s'implantant à Ploërmel, Arland entend prendre un nouvel essor. Dotée d'outils supplémentaires, l'entreprise souhaite également étoffer ses équipes. « Nous espérons gagner en notoriété pour attirer de nouveaux talents. Jusqu'alors ce n'était pas simple. » L'entreprise compte aujourd'hui 20 salariés : 17 sur site et trois commerciaux répartis dans l'Hexagone. Mais d'ici à deux ans, elle entrevoit de compter une dizaine de collaborateurs de plus : « des monteurs, des magasiniers et des techniciens pour le service après-vente. »

Outre ses savoir-faire, le fabricant s'appuie sur sa force commerciale pour accélérer son développement. Si le réseau est en place depuis 2008, la société a surtout compté des clients régionaux jusqu'en 2010. Depuis, son champ d'actions s'est élargi : « il faut du temps pour structurer et tisser un réseau auprès des concessionnaires qui commercialisent nos produits », confie le dirigeant. Å moyen terme, Arland entend gagner de nouvelles parts de marchés dans l'Est et le Sud-Ouest. « L'export pourrait aussi être une perspective dans le futur. » Les nouveaux locaux de Ploërmel devraient lui permettre d'assurer des formations sur place en invitant des concessionnaires et des agriculteurs.

Vers l'agriculture de précision

Si 2019 sera l'année de l'installation dans les nouveaux locaux, Arland parie sur 2020 comme une année de référence. Le constructeur de pulvérisateurs réalise actuellement 4,8 M€ de chiffre d'affaires ; un montant qui a doublé ces quatre dernières années. D'ici trois à cinq ans, l'objectif est encore plus ambitieux. « Nous devrions avoisiner les 8 millions d'euros », anticipe Landry Jaglin. Pour ce faire, le bâtiment actuel serait doublé. « C'est prévu depuis le lancement du projet. Voilà pourquoi nous avions besoin d'une certaine réserve foncière. »

Évoluant actuellement dans le cercle restreint des fabricants de pulvérisateurs uniquement, Arland pourrait se diversifier. « Pourquoi pas ? L'agriculture évolue avec de nouvelles pratiques. Il faut être à l'écoute du marché et de ses innovations. Ce qui nous différencie aujourd'hui c'est d'être un spécialiste, d'apporter un service-après-vente et de proposer des pièces détachées. » Spécialiste certes, le concepteur a aussi pris le parti de l'agriculture de précision. Les produits qu'elle conçoit intègrent de l'électronique embarquée, comme des GPS, des boitiers. L'ensemble des données sont collectées et permettent aux agriculteurs d'optimiser l'utilisation des produits de traitement sur leurs parcelles.

En termes de communication, Arland a fait le choix des réseaux sociaux et de la vidéo, visant les utilisateurs de ces machines - les agriculteurs -, très présents sur ces médias. Avec plus de 4 600 abonnés, elle ne s'est pas trompée et entend poursuivre tout en « faisant quelques salons professionnels au cours de l'année. »

Landry Jaglin, directeur opérationnel d'Arland
Landry Jaglin est directeur des opérations d'Arland. Il supervise les travaux du futur site du fabricant de pulvérisateurs agricoles à Ploërmel. — Photo : Ségolène Mahias

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture