En bref

  • Sophia Antipolis

    Innovation

    Dermatologie : Clarteis prévoit de tripler son chiffre d'affaires en 2018

    13 mars 2018

    Exciplex, la lampe UV conçue et fabriquée par la Clarteis (4 salariés) pour le traitement de maladies auto-immunes telles que le psoriasis est à la fois la plus puissante, la plus petite et une des moins chers du marché. Créée en avril 2014 par Laurent Meilhac, la start-up sophipolitaine commercialise sa lampe auprès de dermatologues depuis octobre 2016 dans une quinzaine de pays. En 2017, Clarteis a atteint son point d'équilibre avec un chiffre d'affaires de 600 K€, qui devrait tripler sur 2018.

  • Marseille

    Transport

    Thales et CAF candidats à la modernisation du métro marseillais

    15 juin 2018

    La Métropole Aix-Marseille Provence, s’est engagée, aux côtés de la RTM,  dans un projet d’automatisation et de modernisation du métro marseillais d’ici 2025. Afin d’accompagner la Métropole dans la réalisation de ses ambitions, CAF et Thales ont créé Maévi, un groupement naturellement candidat à la réalisation de ce projet. Ce métro « nouvelle génération » a pour vocation de contribuer « au développement de l’attractivité du territoire, à l’aube d’importants événements, tels que les Jeux Olympiques ».

  • Paca

    Collectivité

    Nomination à la Préfecture des Bouches-du-Rhône

    15 juin 2018

    Magali Charbonneau est nommée comme secrétaire générale de la préfecture des Bouches-du-Rhône. Cette Martégale de naissance possède un beau CV puisqu’elle a occupé les postes chef de cabinet du Préfet de police de Paris, de conseillère immigration et asile au ministère de l’Intérieur puis de conseillère aux affaires intérieures auprès du Premier Ministre jusqu’à mai 2017. Elle succède à David Coste.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement
  • France

    Formation

    Réforme de la formation professionnelle : les salariés croient peu en la reconversion

    15 juin 2018

    Si la moitié des salariés français souhaiteraient changer d’entreprise, de métier ou de secteur d’activité, ils sont sceptiques sur les possibilités de reconversion professionnelle, selon une étude BVA pour Salesforce. Quatre salariés interrogés sur dix estiment qu'il est difficile de se reconvertir avant 45 ans et 28 % d’entre eux considèrent leur formation initiale comme obsolète. Le projet de loi sur la "liberté de choisir son avenir professionnel", qui vise à réformer la formation professionnelle, est actuellement en débat à l'Assemblée nationale.

    Sur le même sujet