Marseille

Santé

XRapid a fui la Grande-Bretagne pour la Provence

Par Nathalie Bureau du Colombier, le 12 avril 2018

Expatrié en Grande-Bretagne depuis plus de vingt ans, Jean Viry-Babel a fondé XRapid en 2014 à Londres. Cette start-up, spécialiste du diagnostic microscopique automatisé, a plié bagage au lendemain du vote en faveur du Brexit. Direction, la Provence où il a entrepris une collaboration avec l’Institut Paoli Calmettes tout en bénéficiant d’aides financières.

Jean Viry-Babel, Pdg d’Xrapid, a quitté le fog londonien pour la Provence. — Photo : NBC

Ne lui parlez pas du Brexit ! « Le climat est devenu délétère, les gens sont racistes. La préférence nationale a pris le pouvoir. Les non britanniques sont considérés comme des sous-hommes. Les « brexiters » vous expliquent qu’on leur mange leur pain. Plus un seul scientifique européen ne vient s’installer à Londres. Nous assistons à une fuite des diplômés européens. Leur système de santé se retrouve en difficulté avec un manque d’infirmières. Les écoles françaises se retrouvent en surcapacité. Le secteur agricole qui embauchait des européens fait face à un cruel manque de main d’œuvre », raconte Jean Viry-Babel, Pdg d’X Rapid.

« En tant que structure de recherche, nous avons besoin de fonds européens »

En juin 2016, au moment où la Grande-Bretagne s’apprêtait à consulter ses citoyens, XRapid alors en phase de R&D, se développait avec une unité de recherche contre le paludisme à Jakarta et une unité marketing à San Francisco et des recrutements en cours à Londres. « Nous étions en train de monter notre laboratoire. Au lendemain du référendum, nous avons stoppé les recrutements pour nous installer en France. En tant que structure de recherche, nous avons besoin de fonds européens. La présence de l’Institut Paoli Calmettes (IPC) et d’Iter ont été déterminants dans le choix de la Provence. « Dans notre short list : Dublin, Bruxelles, Marseille, Lausanne et Nancy. Marseille l’a emporté grâce à la qualité de ses talents. Depuis six mois, nous avons rejoint la pépinière CleanTech au Technopôle de l’Arbois. Nous disposons d’un laboratoire de 250 m2 et d’un atelier de prototypage du métal », détaille Jean Viry-Babel. Bénéficiaire du Crédit impôt recherche et du dispositif de jeune entreprise innovante, X Rapid et l’IPC envisagent une collaboration sur le diagnostic automatisé de la leucémie. XRapid qui emploie vingt cinq salariés, a dégagé 1,5 M USD de chiffre d’affaires essentiellement dans le diagnostic de l’amiante dans le secteur du bâtiment aux Etats-Unis.

Jean Viry-Babel, Pdg d’Xrapid, a quitté le fog londonien pour la Provence. — Photo : NBC

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture